http://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/newsbriefs/2019/04/26/newsbrief-01?di_exp_001=true

×
×

ONU: Plus de 7 000 syriens quittent le camp d'al-Rukban

Plus de 7 000 personnes ont quitté un camp isolé dans le désert pour les déplacés syriens près de la frontière jordanienne depuis le mois de mars, a indiqué un porte-parole de l'ONU vendredi 26 avril.

Selon le bureau de l'ONU pour la Coordination des affaires humanitaires (BCAH), environ 36 000 personnes sont restées au camp al-Rukban après le départ de plus de 4 000 personnes entre mars et le 21 avril.

Le régime syrien et la Russie ont affirmé en février qu'ils avaient ouvert des couloirs à partir du camp et ont appelé les résidents à partir.

« Depuis mars, plus de 7 300 personnes ont quitté al-Rukban», a affirmé le porte-parole du BCAH David Swanson à l'AFP, y compris quelques 3 000 qui sont partis après le 21 avril.

Ceux qui ont quitté le camp se sont déplacés vers des abris collectifs dans la ville de Homs ou se sont réinstallés dans leurs zones d'origine dans la province de Homs, a signalé le BCAH jeudi.

Il a précisé que les résidents d'al-Rukban organisaient leur propre transport au bord de la zone de désescalade établie autour de la base d'al-Tanf, utilisée par la coalition internationale combattant « l’État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS).

De là, soit ils continuaient dans leurs véhicules ou ont été transférés par des véhicules privés ou fournis par le régime vers les quatre abris collectifs dans la ville de Homs.

L'Observatoire syrien des droits de l'homme a précisé que ceux qui retournaient du camp d'al Rukban aux parties contrôlées par le régime à Homs avaient conclu des soi-disant « accords de réconciliation » avec le régime syrien.

Les conditions à l'intérieur d'al-Rukban sont déplorables, et beaucoup survivent sur seulement un repas par jour, selon un résident.

Aimez-vous cet article?
0

0 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire
Captcha