http://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/newsbriefs/2019/03/11/newsbrief-05

Les FDS ralentissent le combat pour le dernier bastion de l'EIIS

Les Forces démocratiques syriennes (FDS) ont retardé lundi 11 mars une offensive pour reprendre un dernier bout de terrain occupé par « l'Etat islamique en Irak et en Syrie » (EIIS) à l'est de la Syrie après la capitulation de centaines d'autres personnes, a rapporté l'AFP.

L'alliance arabo-kurde a fait une pause dans son offensive de plusieurs mois contre le bastion réduit dans le village d'al-Baghouz plusieurs fois pour permettre à des milliers de femmes, enfants et hommes couverts de poussière de s'enfuir.

Après le ralentissement du retrait humain à un petit nombre, les FDS ont mis en garde dimanche soir le reste des combattants de l'EIIS qu'il était temps pour les capitulations et qu'elles allaient rentrer.

Après une nuit de bombardements intensifs, l'avancée des FDS et la capitulation de centaines de personnes, le front a été relativement calme lundi soir.

« Les affrontements étaient intenses » pendant la nuit, a indiqué le commandant d'unité des FDS Aras Orkeish à l'AFP, au moment où l'EIIS a lancé sur elles des « kamikazes » et des « voitures piégées ».

« L'opération a été retardée après minuits», a-t-il affirmé.

« Plusieurs centaines (de personnes) se sont rendues et ont a fait une pause pour les sortir», a-t-il ajouté.

Des unités spéciales ont mené des recherches préliminaires pour se débarrasser des extrémistes soupçonnés, et les opérations reprendraient la nuit s'il n'y avait pas eu de nouvelles capitulations, a indiqué Orkeish.

Lundi matin, les FDS avaient saisi plusieurs positions des extrémistes, a indiqué un responsable des FDS.

Les avions de guerre et les tirs de mortiers de la coalition internationale ont frappé la nuit les caches d'armes, et les tirs de char ont ciblé les positions de l'EIIS, a-t-il indiqué.

Il n'était pas clair combien de personnes restaient à l'intérieur dans la poche sur les rives de l'Euphrate, a signalé le porte-parole des FDS Mustafa Bali dimanche soir.

« Nous prévoyons qu'il reste encore entre 1000 et 1500 terroristes à l'intérieur», a-t-il affirmé.

Aimez-vous cet article?
0
0
Di icons no

0 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire Captcha