http://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/newsbriefs/2019/03/08/newsbrief-03

Les réfugiés syriens engagent une action devant la CCI contre le régime

Un groupe de réfugiés syriens ont demandé jeudi 7 mars à la Cour criminelle internationale d'ouvrir une action contre le régime syrien pour des crimes contre l'humanité commis pendant la guerre en cours, a rapporté l'AFP.

L'affaire contre le président Bashar al-Assad a été engagée par des avocats britanniques représentant 28 réfugiés qui ont fui la Syrie vers la Jordanie voisine.

Même si la Syrie n'est pas signataire de la CCI, la Jordanie l'est. Les avocats se basent sur une récente jurisprudence devant la CCI des réfugiés Rohingya de Myanmar qui se sont fuis au Bangladesh et affirment que le même principe juridique s'applique.

« La CCI existe précisément pour rendre justice aux victimes de ces crimes internationaux les plus brutaux», a souligné Rodney Dixon de la société d'avocats à Londres Stoke White après avoir envoyé la correspondance à la Cour à La Haye.

« La guerre dévastatrice en Syrie se poursuit pendant presque neuf ans maintenant et personne n'a encore été tenue responsable des centaines de milliers de violations contre les civils», a-t-il expliqué.

« Cette affaire représente une véritable percée pour les victimes syriens», a-t-il ajouté. « Il y a un passage juridictionnel qui a été ouvert enfin pour le procureur de la CCI pour enquêter sur les coupables qui sont les plus responsables».

Les avocats disent que l'affaire serait axée sur la configuration plus large des attaques et crimes présumés contre la population civile en Syrie y compris la torture, le viol, les attaques chimiqueset les disparitions.

Les pays de l'UE ont ajouté lundi le ministre syrien de l'Intérieur Mohammad Khaled al-Rahmoun et six autres nouveaux ministres à une liste noire de sanctions pour leur rôle dans la « répression violente » des civils.

Aimez-vous cet article?
0
0
Di icons no

0 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire Captcha