http://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/newsbriefs/2019/02/13/newsbrief-01

2019-02-13

L'EIIS défend le dernier bastion en Syrie, alors que leurs familles s'enfuient

Les combattants de « l’État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS) ont fait une dernière tentative désespérée à l'est de la Syrie mercredi 13 février, alors que leurs femmes et enfants ont fui la zone, a rapporté l'AFP.

Les Forces démocratiques syriennes (FDS) ont lancé samedi une dernière offensive pour expulser les combattants de l'EIIS de la dernière parcelle de terrain dans le proto-État qu'ils ont proclamé en 2014 à travers la Syrie et l'Irak.

Des milliers de personnes ont quitté la soi-disant « poche d'Al-Baghouz » près de la frontière irakienne ces derniers jours -- dont la plupart des femmes et des enfants, mais aussi des combattants présumés de l'EIIS.

Des centaines de personnes ont fuit le bastion de l'EIIS mardi soir, a indiqué le porte-parole des FDS Mustafa Bali.

Mercredi, les FDS avançaient lentement contre des centaines d’extrémistes.

« Nous avons repris les positions perdues dans une contre-attaque lancée il y a deux jours par l'EIIS. Nous avons progressé et pris de nouvelles positions, » a souligné Bali.

L'Observatoire syrien des droits de l'homme a également indiqué que les FDS faisaient un progrès avec une grande difficulté.

« Il y a des mines à travers le secteur», a affirmé le directeur de l'Observatoire Rami Abdel Rahman.

« Les FDS lancent des roquettes», a-t-il expliqué, les deux côtés se sont livrés à de violents affrontements aux abords du village Al-Baghouz.

Aimez-vous cet article?

1
0
Di icons no

0 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire
Captcha