http://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/newsbriefs/2019/02/01/newsbrief-02?di_exp_001=true&locale_switch_001=true

×
×

L'ONU demande l'accès humanitaire à l'est de la Syrie

L'ONU a appelé vendredi 1 février à « un accès humanitaire sans entrave » au peuple fuyant la dernière poche des combattants de « L’État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS) à l'est de la Syrie, a rapporté l'AFP.

Seulement la semaine dernière, l'ONU a affirmé que plus de 10000 personnes ont fuient la zone de conflit à al-Hol, où se situe le principal camp pour les personnes déplacées en raison du combat contre l'EIIS.

« Les acteurs humanitaires ont collectivement demandé les forces contrôlant la zone de désigner un site de transit sur la route vers al-Hol où l'aide vitale pourra être fournie, », a indiqué Andrej Mahecic, porte-parole du Haut Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR).

Jusqu'à présent la demande « reste sans réponse », a-t-il confié.

La zone est sous le contrôle des Forces démocratiques syriennes (FDS), qui combattent les bastions de l'EIIS près de la ville de Hajin dans la vallée de l'Euphrate.

Le HCR a précisé que les familles fuyant l'enclave de Hajin décrivent un trajet pénible « avançant à travers les champs des mines et le combat ouvert ».

A l'arrivée aux positions des FDS, « elles ont décrit qu'elles étaient entassées dans des camions ouverts et étaient obligées de subir un autre trajet difficile dans le temps hivernal en direction du nord vers le camp d'al-Hol. Peu ou aucune aide est fournie sur la route aux personnes qui endurent la faim et le froid, dont la plupart sont des femmes et des enfants, » a confié le HCR.

Depuis le début de décembre, au moins 29 enfants de bas âge et nouveaux-nés ont trouvé la mort sur le chemin ou peu après leur arrivée au camp, selon l'ONU.

« Nous réaffirmons nos appels à un accès humanitaire sans entrave. Il est vital que nos équipes puissent livrer l'aide indispensable, en particulier en cette période hivernale rigoureuse», a souligné Mahecic.

Aimez-vous cet article?
0

0 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire
Captcha