http://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/newsbriefs/2018/12/03/newsbrief-01

2018-12-03

La coalition internationale affirme avoir tué le chef de l'EIIS lié aux décapitations

La coalition internationale contre « l’État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS) a annoncé lundi 3 décembre qu'elle a tué un dirigeant extrémiste impliqué dans les exécution d'un travailleur humanitaire américain et autres otages occidentaux, a rapporté l'AFP.

Abou al-Umarayn était accusé d'implication dans la décapitation en novembre 2014 de Peter Kassig, un ancien ranger américain qui faisait le travail humanitaire bénévole lorsqu'il a été capturé en 2013.

« Il a été tué et d'autres informations seront disponibles après une évaluation complète», a indiqué le porte-parole de la coalition le Colonel Sean Ryan dans un communiqué émis après les frappes de dimanche.

« Al-Umarayn a donné des indications de poser une menace imminente aux forces de la coalition et avait été impliqué dans le meurtre du citoyen américain et ancien ranger de l'armée américaine, Peter Kassig», a-t-il précisé.

Ryan a indiqué que cet extrémiste avait été également impliqué dans l'exécution de plusieurs autres prisonniers.

Au moment de l'exécution, l'EIIS avait publié une vidéo montrant la tête coupée de Kassig.

Kassig a fondé une organisation humanitaire en 2012 qui formaient environ 150 civils pour fournir l'aide médicale à la population en Syrie. Son groupe distribuait aussi la nourriture, les approvisionnements de cuisine, les vêtements et médicaments aux nécessiteux. Il a choisi pour prénom Abdoul Rahman après s'être converti à l'Islam.

Son exécution faisait partie d'une série horrible de décapitation d'otages occidentaux que l'EIIS filmait et publiait pour choquer le monde alors qu'il tentait de s'étendre dans la région.

Aimez-vous cet article?

0 Di icons no

0 COMMENTAIRE (S)

* INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE
Captcha