2018-10-09

Syrie: Pardon pour les déserteurs de l'armée et les conscrits réfractaires

Le président syrien Bashar Al-Assad a émis une amnistie générale mardi 9 octobre pour les déserteurs de l'armée et ceux qui ont évité le service militaire obligatoire pendant la guerre civile de sept ans au pays, a rapporté l'AFP.

Des dizaines de milliers de soldats syriens ont déserté l'armée depuis le début de la guerre en 2011, certains rejoignant les factions de l'opposition et d'autres soit se cachant à la maison ou prenant la fuite à l'étranger.

Un nombre similaire est estimé avoir évité de terminer le service militaire obligatoire.

La peur d'être envoyée sur la ligne de front a empêché un grand nombre de réfugiés syriens mâles à rentrer à leur pays.

Mardi, Al-Assad a annoncé « une amnistie générale de toutes les sanctions pour les déserteurs militaires à l'intérieur et à l'extérieur du pays », a rapporté l'organe médiatique public SANA.

Ceux qui ont été accusés de déserter mais ont pris la fuite dans le pays devraient se rendre dans les prochains quatre mois aux autorités syriennes.

Les déserteurs qui ont fui à l'étranger devraient se rendre aux autorités dans les prochains six mois, a indiqué SANA.

Il n'a pas précisé si les déserteurs qui sont ensuite partis combattre l'armée syrienne sont inclus dans le pardon.

Alors qu'il indiqué l'exemption des « sanctions », le décret de mardi n'a pas précisé si les déserteurs ou les circonscrits réfractaires seraient envoyés en fin de compte au service militaire.

Quelques 150 000 hommes syriens ont fui le service militaire obligatoire, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme.

Plusieurs pardons similaires ont été accordés ces dernières années mais il n'est pas clair par combien de syriens ils étaient utilisés.

Aimez-vous cet article?

0 Di icons no

0 COMMENTAIRE (S)

* INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE
Captcha