http://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/newsbriefs/2018/09/10/newsbrief-01

2018-09-10

Les FDS lancent une attaque contre l'EIIS en Syrie

Les Forces démocratiques syriennes (FDS) ont lancé un assaut féroce lundi 10 septembre contre une poche de plus en plus réduite de territoires détenus par "l'Etat islamique en Irak et en Syrie" (EIIS) dans l'est de la Syrie, a rapporté l'AFP.

L’alliance arabo-kurde s’approche depuis plusieurs mois de la ville de Hajin, dans la province de Deir Ezzor, et a lancé lundi une offensive contre la ville contrôlée par l’EIIS.

Un commandant des FDS a déclaré que l’attaque, qui reposait en grande partie sur les l'artillerie et les frappes aériennes de la coalition internationale, avait tué au moins 15 combattants de l’EIIS.

"Nos forces ont commencé aujourd'hui à attaquer les derniers bastions de l'EIIS à Hajin, avec un appui intense d'artillerie et d'avions", a déclaré le commandant des FDS, sous couvert d'anonymat.

"Les affrontements seront féroces à Hajin car l'EIIS a renforcé ses positions, mais nous allons en prendre le contrôle", a souligné le commandant.

L'Observatoire des droits de l'homme a déclaré pour sa part que les FDS avaient amassé des combattants et de l'équipement et renforcé leurs positions pendant des semaines avant l'attaque.

"L’opération visant à mettre fin à la présence de l’EIIS dans cette poche a débuté aujourd’hui, avec les frappes aériennes les plus lourdes, des tirs d’artillerie et des attaques terrestres par les FDS et la coalition", a déclaré le directeur de l'Observatoire Rami Abdel Rahman.

Il a indiqué que les forces de facto avaient pénétré par effraction dans Hajin depuis son extrémité nord-ouest et pris le contrôle d'une partie de la zone, tout en ouvrant un couloir humanitaire pour permettre aux résidents de fuir.

Le porte-parole de la coalition, Sean Ryan, a déclaré lundi à l'AFP que l'EIIS détenait toujours environ 1 000 kilomètres carrés dans la vallée de l'Euphrate.

"Les défis à venir comprennent un combat difficile et ce ne sera pas facile", a-t-il indiqué, ajoutant que l'utilisation des mines par l'EIIS" rendra les combats plus lents que prévu".

Les troupes de la coalition ne prendront part à aucune "avance majeure sur le sol" aux côtés des FDS, a-t-il affirmé.

Aimez-vous cet article?

0 Di icons no

0 COMMENTAIRE (S)

* INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE
Captcha