2018-09-04

8 civils tués en Irak dans des attaques présumées de l'EIIS

Des éléments présumés de "l’Etat islamique en Irak et en Syrie" (EIIS) ont tué huit personnes et blessé quatre autres lors de deux attaques dans le nord de l’Irak, ont indiqué des responsables de la sécurité lundi 4 septembre.

Lundi, "sept civils ont été tués lorsque des djihadistes ont tiré sur des maisons dans le village d'Albou Shaher", à 25 kilomètres à l'ouest de Kirkouk, une ville multiethnique au nord de Bagdad, a déclaré un responsable des services de sécurité.

Un officier de police a été blessé lors de cette attaque, qui a également vu des éléments de l'EIIS attaquer un bureau de change et voler 20 000 dollars avant de s'enfuir, a-t-il ajouté.

Tard dimanche, un homme a été abattu et trois autres blessés devant une mosquée au nord de Bagdad.

L’attaque a eu lieu dans le village de Khanouka, près d’Al-Sharqat, l’une des dernières zones reprises par les forces gouvernementales des mains de l’EIIS l’année dernière, a indiqué un policier.

"L’homme, âgé de 80 ans, venait de terminer sa prière (et quittait la mosquée) lorsque les djihadistes ont ouvert le feu sur lui", a déclaré l’officier, sous couvert de l’anonymat.

Il n'y a pas eu de revendication immédiate de responsabilité pour l'une ou l'autre des attaques.

Selon l'officier de police, les attaques de l'EIIS sont encore présentes dans les collines de Khanouka et dans d'autres régions montagneuses et désertiques d'Irak.

Aimez-vous cet article?

0 Di icons no
* INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE
Captcha