http://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/newsbriefs/2018/08/09/newsbrief-03

2018-08-09

Le Musée britannique va retourner des antiquités pillées en Irak

Le Musée britannique a annoncé jeudi 9 août qu’il va retourner en Irak une collection d’antiquités pillées de 5 000 ans, confisquées en 2003 à un concessionnaire londonien, a rapporté l’AFP.

Les huit objets ont été confisqués par la police en mai de la même année après que le revendeur n’a pas réussi à produire une preuve de propriété et qu’ils ont été transmis au musée pour analyse plus tôt cette année.

Trois des objets portent des inscriptions sumériennes qui identifient leur origine comme le temple Eninnu dans l'ancienne ville de Girsu, connue aujourd'hui sous le nom de Tello, dans le sud de l'Irak.

Leur identification a été facilitée par le fait que Tello est l’un des sites de fouilles où le Musée britannique forme des archéologues irakiens depuis 2016.

"Les autres objets sont identiques aux objets connus lors des fouilles de Tello et proviennent probablement du même site", a déclaré le musée dans un communiqué.

On pense que les objets ont été enlevés la nuit par un petit nombre de personnes sur une courte période - l'ampleur du pillage est plus limitée qu'ailleurs dans le sud de l'Irak.

Ils seront officiellement remis à l'ambassade d'Irak lors d'une cérémonie au musée vendredi, d'où ils reviendront en Irak.

L'ambassadeur d'Irak, Salih Husain Ali, a félicité le personnel du musée pour ses "efforts exceptionnels" dans l'identification des antiquités.

"Une telle collaboration entre l'Irak et le Royaume-Uni est essentielle pour la préservation et la protection du patrimoine irakien", a-t-il déclaré dans un communiqué publié par le musée.

"La protection des antiquités est une responsabilité internationale et en Irak, nous aspirons à la coopération mondiale pour protéger le patrimoine irakien et restaurer ses objets pillés".

Aimez-vous cet article?

0 Di icons no

0 COMMENTAIRE (S)

* INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE
Captcha