2018-05-16

L'OIAC confirme l'utilisation de chlore à Saraqeb en Syrie

L'Organisation pour l'interdiction d'armes chimiques (OIAC) a confirmé mercredi 16 mai que le chlore aurait « probablement état utilisé comme arme chimique » dans une attaque en février sur la ville syrienne de Saraqeb, a rapporté l'AFP.

Une mission d'enquête de l'OIAC a déterminé que « le chlore a été émis de cylindres par effet mécanique dans le quartier d'al-Talil à of Saraqeb » le 4 février, a annoncé l'organisation dans un communiqué.

Les conclusions de l'équipes se sont basées sur la découverte de deux cylindres « qui ont été déterminés avoir antérieurement contenu le chlore » et sur des échantillons environnementaux qui « ont démontré la présence inhabituelle de chlore dans l'environnement local ».

Onze personnes ont été traitées pour des problèmes respiratoires le 4 février après les raids du régimes syrien sur Saraqeb, avait indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'homme à l'époque.

L'OIAC a précisé que sont équipe avait interrogé des témoins, et elle a découvert « qu'un nombre de patients aux centres médicaux peu après l'incident ont montré des signes et symptômes associés à une exposition au chlore ».

« Je condamne fermement l'utilisation de produits chimiques toxiques comme arme par quiconque, pour une quelconque raison, et et dans n'importe quelle circonstance », a souligné le directeur de l'OIAC Ahmet Uzumcu. « Ces actes violent l'interdiction sans équivoque des armes chimiques ».

Une équipe d'enquête de l'OIAC attend les résultats de sa mission à la ville syrienne de Douma, où40 personnes ont trouvé la mort dans une attaque présumée au gaz le 7 avril.

L'équipe a exhumé les corps et a rassemblé plus de 100 échantillons environnementaux qui sont analysés dans différents laboratoires désignés par l'OIAC.

Aimez-vous cet article?

0 Di icons no
* INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE
Captcha