2018-05-11

L'opposition syrienne quitte les villes près de Damas, seul l'EIIS y subsiste

Plusieurs centaines de combattants de l'opposition syrienne ont quitté jeudi 10 mai une zone située au sud de Damas, laissant « l'État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS) être le seul groupe armé non allié au régime dans la région, a rapporté l'AFP.

Quinze bus transportant les combattants et leurs familles ont quitté les villes de Yalda, Babila et Beit Saham, à la lisière sud de Damas, et se sont dirigés vers le nord de la Syrie, a annoncé l'Observatoire syrien des droits de l'homme.

Au total, a précisé l'observatoire, ce sont quelque 8400 personnes qui ont été évacuées de ces trois villes depuis qu'un accord a été conclu il y a une semaine sur ces évacuations négociées.

« Pour la première fois depuis 2011, il n'y a plus de combattants de l'opposition dans ou autour de Damas, à l'exception de l'EIIS », a indiqué Rami Abdel Rahman, le directeur de cet observatoire.

L'EIIS contrôle toujours une partie du camp de réfugiés palestiniens de Yarmouk et le district voisin d'al-Hajar al-Assouad, tous deux situés à proximité de Damas.

Les forces du régime y ont mené une attaque de plusieurs semaines contre le groupe, et ont poursuivi jeudi leur campagne de frappes aériennes.

Aimez-vous cet article?

0 Di icons no

0 COMMENTAIRE (S)

* INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE
Captcha