http://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/newsbriefs/2018/04/17/newsbrief-04

2018-04-17

Des inspecteurs chimiques entrent à Douma en Syrie

Les enquêteurs internationaux sont entrés mardi 17 avril dans une ville syrienne frappée par une attaque chimique présumée, après des jours de retard et des avertissements de la part des puissances occidentales que des preuves cruciales avaient probablement été retirées, a rapporté l'AFP.

L'attentat présumé au gaz le 7 avril à Douma, près de Damas, aurait fait plus de 40 morts et a été imputé par les puissances occidentales au régime du président syrien Bachar al-Assad.

En réponse, les Etats-Unis, la France et la Grande-Bretagne ont mené des frappes de missiles sans précédent sur les installations militaires syriennes avant l'aube samedi.

"Des experts du comité des armes chimiques entrent dans la ville de Douma", a écrit l'agence de presse officielle SANA, faisant référence à l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC).

Les inspecteurs sont arrivés à Damas le jour des frappes occidentales mais n'ont pas été autorisés à entrer à Douma.

La France et les Etats-Unis semblaient s'interroger sur le but d'une telle mission, avertissant que toutes les preuve de culpabilité avait probablement été supprimée à ce jour.

"Il est très probable que les preuves et les éléments essentiels disparaissent du site, qui est complètement contrôlé par les armées russes et syriennes", a déclaré le ministère français des Affaires étrangères.

L'ambassadeur des Etats-Unis auprès de l'OIAC, Ken Ward, avait affirmé lundi que les Russes avaient déjà visité le site et "l'ont peut-être manipulé".

Aimez-vous cet article?

0 Di icons no

0 COMMENTAIRE (S)

* INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE
Captcha