2018-03-13

L'ONU condamne «l'indifférence monstrueuse» à la souffrance des enfants en Syrie

Ignorer les demandes de cessez-le-feu en Syrie montre une "indifférence monstrueuse" face aux souffrances de millions d'enfants qui ont besoin d'un répit de la violence, a déclaré un haut responsable des droits de l'homme mardi 13 mars.

Une résolution adoptée par le Conseil de sécurité de l'ONU il y a deux semaines appelant à un cessez-le-feu de 30 jours à travers la Syrie a été largement ignorée, les attaques augmentant dans l'enclave d'opposition de la Ghouta orientale.

Kate Gilmore, Haut Commissaire adjoint des Nations Unies aux droits de l'homme, a appelé à une action immédiate pour aider les enfants pris dans les combats, a rapporté l'AFP.

Dans une allocution devant le Conseil des droits de l'homme des Nations unies, elle a exprimé sa préoccupation particulière pour les quelque 125 000 enfants pris au piège dans la Ghouta orientale, "dont plusieurs sont mal nourris, et la majorité profondément traumatisés".

"Ce qui arrive à ces enfants est trop graphique pour nos écrans de télévision, mais pas assez graphique, il semble, pour pousser ceux qui peuvent à arrêter la violence insensée", a-t-elle dit.

"N'est-ce pas une indifférence monstrueuse à la souffrance des enfants que les résolutions du Conseil de sécurité sur les cessez-le-feu sont bafouées?" a-t-elle demandé.

Panos Moumtzis, haut responsable humanitaire de l'ONU pour la Syrie, a déclaré mardi que 2017 était "l'année la plus meurtrière de la guerre syrienne pour les enfants".

"Malheureusement, l'année 2018 a aussi commencé de manière terrible", a-t-il déclaré aux journalistes, ajoutant que "au cours des deux premiers mois de l'année, plus de 1 000 enfants auraient été tués ou blessés dans plusieurs endroits".

Selon les chiffres de l'ONU, deux tiers des 8,4 millions enfants syriens ont besoin d'une aide humanitaire, tandis qu'un million d'entre eux vivent dans des zones difficilement accessibles par les convois humanitaires et 170 000 se trouvent dans les zones assiégées, .

Aimez-vous cet article?

0 Di icons no
* INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE
Captcha