2018-02-14

Le premier convoi de secours entre cette année dans la Ghouta orientale.

Le premier convoi de secours depuis novembre est entré dans l'enclave de l'opposition syrienne de la Ghouta orientale mercredi 14 février, a annoncé l'ONU.

Le bombardement intensif par le régime syrien a tué plus de 250 civils dans l'enclave assiégée à l'extérieur de Damas la semaine dernière, a rapporté l'AFP.

"Le premier convoi inter-institutions des Nations Unies et du Croissant-Rouge syrien a franchi cette année les lignes de conflit à Nashabieh, dans la Ghouta orientale, pour fournir des vivres, des produits de santé et des aliments à 7.200 personnes", a annoncé le Bureau de la coordination des affaires humanitaires.

Quelque 400 000 personnes vivent dans la Ghouta orientale, où elles sont assiégées depuis 2013, et font face à de graves pénuries de nourriture et de médicaments.

Le Conseil de sécurité de l'ONU envisage un projet de résolution exigeant un cessez-le-feu de 30 jours en Syrie pour permettre des livraisons urgentes d'aide humanitaire.

La Suède et le Koweït ont présenté le projet, qui exigerait également la fin immédiate des sièges, y compris sur la Ghouta orientale, après que la Russie a rejeté la semaine dernière un appel similaire des responsables humanitaires de l'ONU.

Aimez-vous cet article?

0 Di icons no

0 COMMENTAIRE (S)

* INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE
Captcha