http://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/newsbriefs/2018/02/13/newsbrief-05

2018-02-13

L'EIIS chassé d'Idlib après sa "reddition" à Tahrir al-Sham

"L'Etat islamique en Irak et en Syrie" (EIIS) a été chassé de la province syrienne d'Idlib après qu'un dernier groupe de combattants extrémistes se soit rendu à l'alliance rivale Tahrir al-Sham et d'autres groupes d'opposition, a rapporté l'AFP.

Quelque 400 personnes, dont des combattants de l'EIIS, des proches et des blessés, se sont livrés mardi à une alliance de groupes d'opposition extrémistes, a déclaré un porte-parole de la faction Jaish al-Nasr qui a participé à l'opération.

"Nous les avons frappés avec de l'artillerie dans la ville d'al-Khowein jusqu'à ce qu'ils ont accepté de se rendre", a déclaré Abou al-Majd al-Homsi.

Al-Homsi a indiqué que les combattants seraient interrogés pour savoir s'ils avaient planté des cellules dormantes dans la région et seraient jugés dans des "tribunaux spéciaux".

L'EIIS a autrefois occupé des parties du nord et du centre de la Syrie, y compris des parties des provinces de Hama, Homs et Alep et une grande partie d'al-Raqa.

Après une série de défaites majeures l'année dernière, des centaines de combattants de l'EIIS ont fui vers une poche de territoire à l'intersection des provinces de Hama, d'Idlib et d'Alep.

Selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme, ils ont été complètement évincés de tous les trois.

Les troupes gouvernementales syriennes les ont expulsées de Hama et vers la province d'Idlib la semaine dernière, a déclaré Rami Abdel Rahman, chef de l'Observatoire.

Aimez-vous cet article?

0 Di icons no

0 COMMENTAIRE (S)

* INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE
Captcha