2018-02-13

L'Irak souhaite attirer des investisseurs pour reconstruire un pays meurtri par la guerre

L'Irak a cherché mardi 13 février à attirer des investisseurs internationaux pour reconstruire le pays après avoir battu "l'Etat islamique en Irak et en Syrie" (EIIS), proposant des centaines de projets et vantant de larges garanties juridiques, a rapporté l'AFP.

"L'Irak est ouvert aux investisseurs", a déclaré Sami al-Araji, président de la Commission irakienne de l'investissement, le deuxième jour d'une grande conférence de reconstruction tenue au Koweït.

Le gouvernement de Bagdad dit qu'il a besoin de près de 90 milliards de dollars pour reconstruire des maisons, des écoles, des hôpitaux et des infrastructures économiques dévastées après trois années de guerre contre l'EIIS.

Araji a déclaré que l'Irak, qui était soit en guerre ou sous des sanctions internationales depuis 1980, offre des projets dans presque tous les domaines de l'économie - du pétrole à l'agriculture.

Il a brièvement parlé de 212 projets de différentes tailles disponibles pour les investisseurs locaux et internationaux, qui, a-t-il promis, bénéficieront d'un degré élevé de protection juridique.

Le plan s'étend sur les dix prochaines années et l'Irak a annoncé le jour de l'ouverture de la conférence que le pays avait besoin d'investissements d'une valeur de 88,2 milliards de dollars, dont 22 milliards de dollars immédiatement nécessaires.

Les organisations non gouvernementales ont promis lundi 330 millions de dollars, mais les principaux engagements devraient être pris par environ 70 pays le dernier jour de la conférence, mercredi.

Aimez-vous cet article?

0 Di icons no
* INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE
Captcha