2018-02-12

L'Irak emprisonne à vie une femme turque et un syrien pour des liens avec l'EIIS

Un tribunal irakien a condamné lundi 12 février une femme turque et un Syrien à la prison à perpétuité pour "des liens avec l'Etat islamique en Irak et en Syrie" (EIIS), a rapporté l'AFP.

La femme a été accusée de "cacher les actions d'un groupe terroriste auquel appartenait son mari", a déclaré le porte-parole du Conseil judiciaire suprême Abdel Sattar Bayraqdar, se référant à l'EIIS.

"Le tribunal a condamné un autre terroriste syrien à la prison à vie pour appartenance à l'EIIS pour avoir pris part à des attaques contre des soldats irakiens", a-t-il dit.

Le mois dernier, un tribunal irakien a condamné à mort une femme allemande d'origine marocaine après l'avoir trouvée coupable d'appartenance au groupe extrémiste.

On pense qu'elle est la première femme européenne à être condamnée à mort en Irak en relation avec l'EIIS.

En septembre de l'année dernière, l'Irak avait condamné à mort par pendaison un homme russe capturé à Mossoul et reconnu coupable de se battre pour le groupe.

En décembre, un Suédois d'origine irakienne faisait partie des 38 personnes exécutées après avoir été reconnues coupables de "terrorisme".

Trois Françaises en attente de procès à Bagdad pourraient être condamnées à la peine de mort pour avoir rejoint l'EIIS, ont indiqué à l'AFP, le mois dernier, des sources ayant connaissance de leur cas.

Aimez-vous cet article?

0 Di icons no
* INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE
Captcha