2017-12-05

Un attentat à la voiture piégée de l'EIIS tue 8 personnes à Homs, en Syrie

  • * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE

Un bus chargé d'explosifs a explosé mardi 5 décembre dans un quartier de la ville syrienne centrale de Homs, qui a été pris pour cible à plusieurs reprises, tuant huit personnes, a rapporté l'AFP.

L'attaque a été revendiquée peu de temps après par "l'Etat Islamique en Irak et en Syrie" (EIIS) dans une annonce par son agence de propagande Amaq sur les canaux de médias sociaux.

L'explosion a secoué une rue dans le quartier d'Akrameh.

"Le bilan de l'explosion terroriste dans la rue al-Ahram est passé à huit morts et 15 blessés", a déclaré la télévision de l'Etat dans un flash d'information.

L'Observatoire syrien des droits de l'homme a déclaré qu'un minibus avait explosé aux abords du quartier d'Akrameh.

L'attaque a laissé les carcasses de métal calcinées de véhicules incendiés éparpillés sur la route et brisé les vitres des bâtiments de chaque côté de la rue.

Akrameh a été frappé par plusieurs attaques de ce type dans le passé, dont la plus meurtrière a tué près de 50 écoliers en octobre 2014.

Cette attaque a donné lieu à de rares manifestations et au limogeage de plusieurs responsables locaux de la sécurité.

Les mesures de sécurité ont été renforcées après l'attaque de 2014, y compris avec des points de contrôle et des barrages routiers supplémentaires.

Homs est entièrement contrôlée par le gouvernement syrien depuis mai, lorsque les derniers combattants de l'opposition dans la ville ont été évacués après un accord avec le gouvernement.

Aimez-vous cet article?

Di icons no 0
* INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE
Captcha