2017-02-23

Les forces irakiennes entrent dans l'aéroport de Mossoul

Les forces irakiennes ont repris jeudi 23 février l'aéroport de Mossoul, à l'extrémité sud de la forteresse de "l"Etat islamique en Irak et au Levant" (EIIL), pour la première fois depuis que le groupe a envahi la région en 2014.

Les forces armées soutenues par des avions de combat, des hélicoptères et des drones, ont ouvert leur chemin à travers les régions ouvertes au sud de Mossoul et sont entrés dans le complexe de l'aéroport, apparemment rencontrant une résistance limitée toute en ratissant la région pour les snipers suspects.

"Maintenant, Dieu merci, nous sommes à l'intérieur de l'aéroport de Mossoul et en face de son terminal. Nos troupes sont en train de le libérer", a déclaré à l'AFP Hisham Abdoul Kadhem, un commandant des unités d'intervention rapide du ministère de l'Intérieur, à l'AFP.

Peu restait à l'intérieur du périmètre et ce qui était autrefois la piste d'atterissage était jonché de terre et de décombres. La plupart des bâtiments étaient complètement nivelés avec le sol.

Alors que les forces irakiennes s'approchaient de l'aéroport, des hélicoptères d'attaque ont tiré des roquettes sur une ancienne usine de sucre qui se trouve à côté du mur du périmètre, envoyant un nuage de cendres flottant à travers la zone.

L'opération de l'aéroport a été lancée à l'aube et les forces irakiennes l'ont pris d'assaut à quelques heures du sud-ouest.

Les forces d'élite du service de lutte contre le terrorisme attaquaient simultanément la base militaire voisine de Ghazlani.

Les forces irakiennes ont également libéré les villages d'al-Toma et d'al-Hajar, ainsi que des parties du village d'al-Sahaji, à l'ouest et au sud-ouest de Mossoul, a déclaré à Diyaruna le lieutenant-général Abdoul Ameer Rashid Yarallah.

Un avion de l'armée a largué mercredi des milliers de lettres écrites par les résidents de la rive est reprise adressées à leurs concitoyens de l'autre côté de la rivière.

"Soyez patients et aidez les uns les autres... la fin de l'injustice est proche", disait l'une d'elles qui a été signée par "les gens du côté est".

"Restez à la maison et coopérez avec les forces de sécurité. Ce sont vos frères, ils sont venus vous libérer", disait une autre.

Aimez-vous cet article?

0 Di icons no
* INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE
Captcha