http://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/features/2019/10/07/feature-02?di_exp_001=true&locale_switch_001=true

×
×
Sécurité |

L'Irak lance la phase 6 de « Volonté de victoire »

Khalid al-Taie

image

Les forces irakiennes attaquent un repaire de l'EIIS dans le désert de l'Anbar dans le cadre de la première phase de la campagne de sécurité « Volonté de victoire » le 8 juillet. [Photo fournie par les gardes-frontières]

Dimanche 6 octobre, les forces irakiennes ont lancé la sixième phase de la campagne de sécurité « Volonté de victoire » visant à débarrasser les régions s'étendant du sud-ouest de la province de Salaheddine au nord de l'Anbar ainsi que l'île de Ninive des derniers éléments de « l'État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS).

Les forces irakiennes ont lancé une campagne le 7 juillet, dont les premières phases étaient axées sur l'élimination des éléments restants de l'EIIS sur de vastes zones à la périphérie de Bagdad et dans les provinces de l'Anbar, de Diyala, de Ninive et de Salaheddine.

Cette nouvelle opération, qui couvre une vaste zone, était « nécessaire », a déclaré Abd Sultan Issa al-Jubouri, membre de la commission pour la sécurité du conseil provincial de Salaheddine.

La région visée englobe les montagnes de Makhoul et une grande zone désertique qui s'étend du lac al-Tharthar à la route reliant les villes de Baiji au nord de Tikrit et Haditha dans l'ouest de l'Anbar, à Hatra dans le sud de Ninive, a-t-il expliqué.

« Nos renseignements indiquent des mouvements et la présence de repaires d'éléments de l'EIIS dans ces régions, mais ils sont limités et sont constitués de cellules fragmentées qui ne sont pas gérées par un commandement central », a-t-il précisé.

« Ils se déplacent peu et se cachent toujours dans des abris secrets qui sont mis en place d'une manière qui les rend difficiles à détecter », a rapporté al-Jubouri. « Néanmoins, les frappes aériennes intensives et les vols de reconnaissance ne leur permettent pas de survivre longtemps. »

« Pas une menace significative »

« Les frappes aériennes incessantes ont limité les déplacements et les activités des terroristes », a-t-il fait savoir, ajoutant que des dizaines d'entre eux avaient été tués lors de frappes concentrées de la coalition internationale, essentiellement dans les montagnes du Makhoul.

Les frappes se sont accompagnées d'opérations militaires surprises contre des cibles spécifiques de l'EIIS qui avaient été détectées à l'avance par des sources de renseignement irakiennes, a-t-il indiqué.

La nouvelle opération militaire s'inscrit « dans le cadre de la pression sécuritaire constante exercée sur les derniers éléments de l'EIIS pour les affaiblir et mettre fin à leur présence », a déclaré al-Jubouri.

Plusieurs maisons de repos ont été détruites au cours de cette phase et des armes légères et moyennes et des stocks de munitions ont été saisis, a-t-il ajouté.

« Les précédentes opérations militaires ont sapé les sources d'approvisionnement en armes et en matériel des terroristes, de sorte qu'ils ne comptent plus que sur ce qui reste de leurs anciens stocks, qui s'épuisent à cause des attaques intenses et persistantes », a-t-il indiqué.

Al-Jubouri a souligné que les éléments restants de l'EIIS « ne constituent pas une menace significative » pour la province de Salaheddine ou les autres provinces libérées.

« La situation est sous contrôle ; les terroristes n'ont aucun moyen de lancer une attaque majeure », a-t-il conclu, précisant que leurs attaques sont « de faible ampleur, négligeables et souvent dans des régions reculées ».

Aimez-vous cet article?
2
NON

1 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire
Captcha

je voudrais rejoindre l'armée comme volontaire si cela est possible merci

Répondre