http://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/features/2019/10/01/feature-04?di_exp_001=true&locale_switch_001=true

×
×
Sécurité |

Les forces irakiennes détruisent des stocks chimiques à l'Anbar et Kirkouk

Par Khalid al-Taie

image

Les forces de renseignement irakiennes ont découvert de grandes quantités des explosifs C4 à fort impact dans une cachette souterraine de l'EIIS à Heet, à l'ouest de l'Anbar le 28 septembre. [Photo fournie par la Direction de renseignement militaire irakienne]

Les forces de renseignement irakiennes ont détruit récemment plusieurs cachettes de « l’État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS) dans les provinces de l'Anbar et Kirkouk qui contenaient des produits chimiques utilisés dans la fabrication d'explosifs, a expliqué un expert irakien à Diyaruna.

Les forces ont saisi lundi 30 septembre 100 kilogrammes de nitrate d'ammonium, un produit chimique utilisé dans la fabrication d'explosifs, dans la zone de Sarkalan à Kirkouk, a indiqué l'analyste en matière de sécurité Fadel Abu Ragheef.

Elles ont également saisi des armes, munitions légères et EEI qu'elles ont trouvé dans la cachette, a-t-il précisé à Diyaruna.

Samedi, les forces de renseignement militaire ont attaqué une autre cachette de l'EIIS dans la zone de l'ancien camp de Heet à l'ouest de l'Anbar, qui contenait environ quatre tonnes d'explosifs C4.

image

Les forces irakiennes, en coopération avec les résidents locaux, ont découvert une cachette de l'EIIS qui contenait des explosifs et armes à al-Mansouriya dans la province de ​​Diyala le 21 septembre. [Photo fournie par le ministère irakien de la Défense]

« C'est le plus grand stock de l'EIIS de ce genre de cet explosif toxique à fort impact», a souligné Abou Ragheef.

Le 26 septembre, la cellule de renseignement les Faucons, en coopération avec le régiment tactique de la police de l'Anbar, ont « attaqué trois sites secrets dans le désert de Wadi al-Qadhf qui contenaient des matières chimiques », d'après Abou Ragheef.

Pendant l'opération, 360 engins explosifs improvisés (EEI) et 200 grenades RPG-7 ont été saisis, a-t-il expliqué.

« Les matières chimiques, explosifs et armes découverts dans ces sites ont été détruits et la route a été coupée pour les résidus de l'ennemi qui souhaite les utiliser pour lancer des attaques terroristes», a-t-il ajouté.

Réussites des forces de sécurité

La découverte et l'élimination de ces matières mortelles est « une grande réalisation qui s'ajoute à la série de succès de qualité réalisée par les forces de renseignement ces dernières semaines avec l'aide et la coopération des résidents locaux », a signalé Abu Ragheef.

Ces réalisations comprennent l'élémination d'au moins 10 principaux dirigeants de l'EIIS dans des frappes aériennes de la coalition, qui étaient basées sur les rapports de la cellule de renseignement Faucons, a-t-il indiqué.

Les raids ont frappé les maisons de repos et les cachettes de l'EIIS près des champs pétroliers d'Allas et Ajil et l'usine d'engrais de Tikrit dans la province de Salaheddine et Hawi al-Athim à Diyala, poursuit-il.

Dimanche, un chef de l'EIIS qui avait servi en tant que « responsable général de la charia » de la 'Wilayat Ninive' du groupe a été arrêté après une descente sur sa cachette dans la banlieue de Bagdad, a indiqué Abou Ragheef.

« L'opération survenait après que les renseignements irakiens ont réprimé des dizaines de cellules dormantes et actives de l'EIIS dans différentes zones de Ninive, Salaheddine et l'Anbar et les banlieues de Bagdad», conclut-il.

Aimez-vous cet article?
0
NON

0 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire
Captcha