http://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/features/2019/09/04/feature-03?di_exp_001=true&locale_switch_001=true

×
×
Sécurité |

L'Irak réintègre 55 000 anciens soldats

Khalid al-Taie

Des soldats irakiens reçoivent un entraînement physique et au combat dans un camp de Bagdad, le 15 avril. [Photo fournie par le ministère irakien de la Défense]

Quelque 55 000 anciens soldats ont repris du service dans l'armée irakienne depuis le mois de juin, a fait savoir le ministère irakien de la Défense ce mercredi 4 septembre.

En juin, le Premier ministre Adel Abdoul Mahdi avait ordonné la réintégration de tous les personnels militaires dont les contrats n'avaient pas été renouvelés, a expliqué le major général Tahseen al-Khafaji, porte-parole du ministère.

« Cette décision inclut tous les personnels militaires dont les contrats avaient été résiliés après que les gangs de l'EIIS eurent envahi Mossoul le 10 juin 2014, parce qu'ils étaient dans l'impossibilité de se rendre dans leurs unités », a-t-il indiqué à Diyaruna.

Leur incapacité à se présenter au service était due à plusieurs facteurs, a-t-il poursuivi, notamment en raison des blessures subies après les attaques terroristes, de la prise de leurs zones par l'EIIS ou de la restructuration de leurs unités militaires ou de leur retrait vers d'autres positions.

D'anciens soldats irakiens participent à une séance d'information dans un centre du ministère de la Défense dédié à la réception des demandes de réintégration militaire, le 18 juillet. [Photo fournie par le ministère irakien de la Défense]

« Les centres que nous avons ouverts le 9 juillet dans toutes les provinces, y compris dans la région kurde, ont à ce jour reçu environ 55 000 anciens soldats d'active », a ajouté al-Khafaji.

Ils ont commencé à passer des examens médicaux et à suivre des cours d'entraînement « pour développer leurs compétences et leurs aptitudes physiques avant d'être affectés à leurs unités militaires », a-t-il continué.

« Nous faisons en sorte de donner à chacun le droit de reprendre ses anciennes fonctions », a-t-il ajouté, soulignant que cela résulte de l'engagement pris par le gouvernement de « faire bon usage de ces ressources humaines pour renforcer notre appareil militaire ».

Par ailleurs, le ministère a ouvert le 2 septembre les inscriptions pour les titulaires d'un diplôme en médecine, en ingénierie ou en langues souhaitant entrer dans l'armée irakienne.

Cette initiative intervient dans le cadre du plan du ministère de renforcer ses rangs avec des individus possédant une expertise scientifique et spécialisée afin d'augmenter l'état de préparation technique de l'armée, a-t-il poursuivi.

En coopération avec la coalition internationale et les forces de l'OTAN, le ministère poursuit son plan consistant à développer les capacités de l'armée irakienne dans plusieurs domaines militaires, a-t-il conclu.

Aimez-vous cet article?
16

5 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire
Captcha
| 2019-09-09

J'ai un certificat de l'école primaire. Je n’ai aucune chance de vivre, je jure par le Coran, et je n’ai ni revenu ni soutien. J'habite dans une maison que j'ai héritée. Dieu tout puissant est mon partisan. Je me suis adressé au Hezbollah, la Force de mobilisation populaire, mais il n’y a pas de salaire. J'espère que les personnes concernées examineront ma situation du point de vue d'un père. Dieu Tout-Puissant est le garant du succès. Votre frère, Sayyid Mustafa al-Yasseri.

Répondre
| 2019-09-07

Que Dieu bénisse tous ceux qui ont aidé le personnel dont les contrats ont été résiliés! Que Dieu vous récompense!

Répondre
| 2019-09-07

Je pense que les ordres administratifs et financiers seront émis en 2020 pour le retour du personnel de l'armée dont les contrats ont été résiliés.

Répondre
| 2019-09-07

Le ministère de la Défense ment; je suis l'un de ceux dont les contrats ont été résiliés, mais je n'avais pas été réintégré.

Répondre
| 2019-09-09

Le gouvernement irakien sait-il qu'il a fait du tort aux membres du personnel interrogés et contrôlés depuis 2017 et qui attendent toujours d'être inscrits à des cours de formation?

Répondre