http://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/features/2019/08/21/feature-01

×
×
Terrorisme |

L'Anbar s'attaque à l'idéologie extrémiste après l'EIIS

Saif Ahmed dans l'Anbar

Des cheikhs de Ramadi assistent à une réunion à la mi-juillet pour discuter de l'importance d'éduquer les gens contre la pensée extrémiste. [Saif Ahmed/Diyaruna]

Deux ans après la libération des villes de l'Anbar de l'emprise de « l'État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS), les autorités locales et les organisations civiles ont concentré leurs efforts sur l'éradication de ce qui reste de l'idéologie extrémiste du groupe.

Les campagnes de sensibilisation ciblent spécifiquement les enfants et les jeunes des camps de déplacés de l'Anbar, déclarent les responsables.

Ces campagnes comprennent des séminaires et des ateliers, ainsi que la distribution d'affiches et de dépliants condamnant l'extrémisme.

Les campagnes de sensibilisation sont importantes, en particulier dans la région de l'Euphrate supérieur qui comprend les villes de Heet, al-Baghdadi, al-Rutba et al-Qaim à la frontière avec la Syrie, a déclaré Cheikh Qatari Samarmad al-Obeidi, leader des forces tribales Anbar.

Des Irakiens se rassemblent à Falloujah Cultural Street, où des manifestations ont eu lieu à la mi-juillet pour s'adresser au problème de l'extrémisme et rejeter le sectarisme. [Saif Ahmed/Diyaruna]

De tels efforts « permettront de faire en sorte que la pensée extrémiste soit effacée de l'esprit des enfants et des jeunes », a-t-il dit à Diyaruna.

« L'Anbar est sorti d'une guerre féroce contre l'EIIS qui a infligé de sérieux dégâts à son infrastructure et fait un grand nombre de victimes », a indiqué al-Obeidi.

La guerre a libéré la province de l'EIIS, mais la sécurité et la stabilité durables « dépendent de la lutte contre les idées terroristes et du rejet de la violence sous toutes ses formes », a-t-il affirmé.

Maintenant que la victoire militaire sur l'EIIS a été remportée, il est temps de combattre l'idéologie extrémiste que certains tentent encore de diffuser, en particulier à l'intérieur des camps de déplacés, a déclaré à Diyaruna Hameed Ahmad al-Hashem, membre du conseil provincial de l'Anbar.

L'EIIS s'efforce de déformer l'esprit des enfants et des mineurs, a-t-il déploré, soulignant qu'il faut pour cela mener des campagnes de sensibilisation et d'éducation pour lutter contre le lavage de cerveau idéologique du groupe.

Les campagnes de sensibilisation menées dans l'Anbar ont été lancées par le département de protection sociale du gouvernement et des organisations internationales et de la société civile, a-t-il rapporté.

Des ateliers, des séminaires et des sessions de dialogue sont organisés pour éduquer les jeunes et révéler l'idéologie de l'EIIS, a-t-il précisé, ajoutant que la campagne est menée avec la coopération de la police communautaire, des anciens des tribus, de la direction des fonds sunnites de l'Anbar et du conseil des érudits de Rabat Mohammedi.

Stabilité durable

« La période actuelle exige des efforts concertés de la part du gouvernement et de la société civile pour s'attaquer aux traces résiduelles de la pensée terroriste qui subsistent chez certaines personnes vivant dans les camps de DI », a déclaré Mohammed Muhannad al-Heeti, chef du conseil local de Heet.

Cet effort doit être entrepris « avant qu'elles ne retournent dans leurs régions et rejoignent leurs communautés », a-t-il affirmé à Diyaruna.

« La situation de sécurité est stable et les habitants coopèrent remarquablement bien avec les agences de sécurité », a-t-il déclaré, mais pour assurer une stabilité durable il faut combattre l'idéologie extrémiste et révéler les fausses fatwas de l'EIIS.

Des organisations de la société civile et des institutions gouvernementales, dont les départements de l'éducation et de la protection sociale et la police communautaire ont joué un rôle de premier plan dans la sensibilisation à la déviance de l'idéologie de l'EIIS, a fait savoir al-Heeti.

Le commandement de la police de l'Anbar a créé la direction de la police communautaire en juin, active dans toutes les villes de l'Anbar, a-t-il déclaré.

Elle a joué un rôle déterminant dans la lutte contre l'idéologie radicale, la criminalité et la violence domestique et dans l'information du public sur la manière de coopérer avec les agences de sécurité, a-t-il ajouté.

Offrir aux familles déplacées un « environnement sûr »

« L'EIIS a commis des crimes odieux contre des innocents quand il contrôlait la majeure partie de l'Anbar en 2014 », a déclaré Samira al-Mohammadi, chercheuse et militante des droits de l'homme de Falloujah.

Cela a laissé des cicatrices psychologiques qu'il est important de traiter, a-t-elle précisé, ajoutant que la police communautaire et la coopération des tribus et des spécialistes religieux avec les forces de sécurité « jouent un rôle important dans la lutte contre l'idéologie criminelle ».

« Des travaux sont en cours par les organisations, les érudits religieux, la police communautaire et les anciens des tribus, ainsi que par le biais des sermons du vendredi, pour sensibiliser aux dangers des idées extrémistes et à la menace qu'elles représentent pour les enfants », a fait savoir al-Mohammadi.

Des équipes de jeunes bénévoles se sont également rendues dans des camps de déplacés des districts d'al-Ameriya, al-Habaniya et Bzebiz pour « sensibiliser les habitants et leur apporter un soutien psychologique et social », a-t-elle indiqué.

« La vie est revenue à la normale dans l'Anbar », a-t-elle déclaré, et les agences gouvernementales et les organisations internationales poursuivent leurs efforts pour offrir un environnement sûr aux familles déplacées qui sont rentrées dans leur région et à celles qui sont toujours déplacées.

Aimez-vous cet article?
0

1 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire
Captcha
| 2019-08-23

L'amour d'Ali est suivre ses manières et sa gentillesse
ــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــ

Vous qui suivez les takfiristes, Kharijites, Nassibi et les éléments de "l'Etat islamique en Irak et en Syrie" (EIIS), notez que l'amour pour Ali, accompagnés par de bons actes et la piété, vous délivrera. Aimer Ali signifie suivre son approche, manière, clémence, gentillesse, loyauté et parentalité, que la paix soit sur lui. Si Ali lui-même ne s'est pas vengé de son tueur, comment pouvez-vous vous faire exploser parmi des innocents, tuer des femmes et des enfants? Faites attention et ne laissez personne vous décevoir avec des mots ayant pour but la déception, la déviation et le mensonge. Faites attention à cela.

Cité de la présentation 8, d'un mémoire de recherche intitulé "Avant le berceau jusqu'après la tombe : Analyse objective de l'Histoire et des croyances islamiques par son éminence Sayyid al-Sarkhi al-Hassani, que Dieu lui accorde une longue vie.

Répondre