http://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/features/2019/08/20/feature-03

×
×
Droits de l'Homme |

Des indemnisations versées aux victimes de l'EIIS à Ninive

Par Khalid al-Taie

Le président du Comité d'indemnisation à Ninive, le juge Muzaffar Mahdi Saleh (G) s'entretient le 4 mai avec une délégation de la Haute commission indépendante irakienne pour les droits de l'homme. [Photo fournie par la Haute commission indépendante irakienne pour les droits de l'homme]

L'indemnisation financière a été accordée à 36 000 résidents à la province irakienne de Ninive qui avaient subi des préjudices aux mains de « l’État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS) ou lors du combat pour l'expulsion du groupe, a affirmé un responsable local.

Le comité d'indemnisation de Ninive a annoncé mardi 20 août qu'il « finalisait le traitement d'indemnisations pour 6 000 citoyens », a affirmé le président du comite le juge Muzaffar Mahdi Saleh à Diyaruna.

Ce sont les membres de famille de ceux qui ont perdu leurs vu, et ceux qui ont subi des blessures aux mains de l'EIIS ou pendant les opérations militaires pour expulser le groupe de la province, a-t-il précisé.

« Il a terminé environ 30 000 procédures pour les gens dont les biens ont subi des dégâts par les terroristes ou suite à des erreurs militaires», a-t-il confié, en faisant référence particulière aux maisons, biens immobiliers et véhicules privés.

L'indemnisation financière est versée sur des tranches, après que le comité central d'indemnisation à Bagdad approuve les transactions et l'allocation des fonds requis, a-t-il expliqué.

L'indemnisation est versée conformément à la loi n° 20 de 2009 -- modifiée par la loi n° 57 de 2015 -- qui donne à toutes les victimes le droit de recevoir les fonds d’indemnisation, a souligné Saleh.

Sous la loi irakienne, les proches de personnes décédées et personnes ayant subi des blessures de premier degré ont droit à cinq millions de dinars irakiens (4 200 dollars) d'indemnisation.

Ceux qui ont souffert des blessures moins grave ont droit à des montants variant de 4,5 millions à 2,5 millions de dinars irakiens (3 775 à 2 095 de dollars) par personnes.

Ceux qualifiés pour l'indemnisation reçoivent également des pensions mensuelles.

Dégâts aux biens privés

Le taux d'indemnisation pour ceux qui ont des propriétés endommagées varie « selon l'ampleur des dégâts », a signalé Saleh.

Cela peut inclure tout à partir d'une maison partiellement démolie à une perte total d'un immeuble commerciale, a-t-il expliqué.

« Environ 500 procédures ont été terminées et approuvées par le comité central d'indemnisation, et attendent maintenant que les bénéficiaires retirent les fonds alloués à eux par le ministère des Finances », a-t-il indiqué.

Le comité d'indemnisation de Ninive « travaille jour et nuit pour terminer les procédures pour tous ceux qui ont présenté une demande d’indemnisation, et exerce tous ses pouvoirs pour traiter le plus grands nombres possible », a ajouté Saleh.

Il traite des « centaines de demandes chaque mois, qui sont ultérieurement soumises au comité central pour examen et accord », a-t-il fait savoir.

Après l'approbation des demandes, « les procédures commencent pour le versement et distribution des fonds aux bénéficiaires », a remarqué Saleh.

Il a appelé tous les résidents éligibles dans la province de Ninive qui croient qu'ils sont qualifiés pour l'indemnisation en vertu de la loi, à présenter leurs demandes, soulignant que le travail du comité « se poursuivra afin de garantie les droits matériels pour toutes les victimes ».

Aimez-vous cet article?
20

5 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire
Captcha
| 2019-08-27

Ceux qui ont accueilli "L’État islamique en Irak et en Syrie" (EIIS) sont les mêmes personnes qui occupent des postes maintenant. Après la libération des zones de l'EIIS, ils ont traité des cas pour eux-même en tant que victimes de l'EIIS alors que les cas des vraies victimes n'ont pas été traités.

Répondre
| 2019-08-26

500 fichiers sur des milliers de fichiers deux ans après la "libération"!!! Est-ce un exploit?! Certainement.

Répondre
| 2019-08-25

Nous sommes le peuple de Sinjar. Ne nous oubliez pas!

Répondre
| 2019-08-22

Le peuple ciblé par "l'État islamique en Irak et en Syrie" (EIIS), y compris les yézidis, chrétiens, chiites, à Tal Afar, Sinjar, Shabak, doit recevoir une indemnisation. Le peuple de Mossoul a accueilli l'EIIS, et il sera indemnisé. Même des familles de l'EIIS seront indemnisées avant le peuple de Mossoul lui-même. Il n'y a rien de juste dans ce pays.

Répondre
| 2019-08-22

Ceux qui ont accueilli les membres de "L’État islamique en Irak et en Syrie" (EIIS) sont leurs familles. Ils sont dans les camps maintenant et la plupart ont fuit au Kurdistan irakien. Le peuple de Mossoul est le grand perdant car il est confronté à deux grands défis. C'est juste pour expliquer les choses.

Répondre