http://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/features/2019/08/07/feature-04?di_exp_001=true&locale_switch_001=true

×
×

Terrorisme |

Les forces irakiennes arrêtent un membre de l'EIIS accusé de crimes contre les Yézidis

Khalid al-Taie

Se connecter via Twitter Se connecter via Facebook

Des unités militaires irakiennes participent à une opération de recherche dans le désert de l'île d'al-Baaj, dans le sud-ouest de Ninive, le 4 août. [Photo fournie par le ministère irakien de la Défense]

Les forces irakiennes ont arrêté mardi 6 août un membre de « l'État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS) dans la province de Ninive, accusé de crimes violents contre les Yézidis lorsque le groupe avait envahi Sinjar en 2014.

Une force conjointe de l'armée et de la police a arrêté Hazem Mohammed Abdoullah Qasim, alias Abou Hajir, dans la localité d'al-Baaj, au sud-ouest de Ninive, après avoir reçu des rapports des renseignements sur sa localisation, a indiqué le ministère irakien de la Défense.

Abou Hajir était recherché pour divers crimes, notamment des viols de femmes yézidies et le meurtre d'hommes yézidis, a déclaré le ministère dans un communiqué.

Des forces d'élite irakiennes prennent d'assaut un repaire de l'EIIS dans la province de Ninive, le 25 août 2018. [Photo fournie par le commandement de la police de Ninive]

Cette arrestation « envoie un message destiné à rassurer les habitants locaux et à renforcer leur confiance dans la capacité des forces de sécurité à traquer et punir tous les terroristes », a déclaré Binyan al-Jarba, membre de la commission pour la sécurité du conseil provincial de Ninive.

De telles arrestations montrent « que nos forces progressent de manière sophistiquée et efficace dans le domaine du travail de renseignement », a-t-il expliqué à Diyaruna.

Ces progrès témoignent des « relations de plus en plus positives qui existent entre les services de sécurité et la population locale, qui fournit des informations sur les mouvements et les activités des résidus [de l'EIIS] », a-t-il poursuivi.

Les opérations de sécurité se poursuivent dans Ninive

L'arrestation d'Abou Hajir est intervenue alors que les forces de sécurité effectuaient une opération de recherche dans les zones montagneuses et désertiques de Ninive dans le cadre de la troisième phase de l'opération de sécurité « Volonté de victoire » qui a débuté lundi.

Le but de cette opération est de « renforcer la sécurité intérieure et lutter contre la menace terroriste que ressentent les habitants des villages du désert et proches des montagnes », a précisé al-Jarba.

« Un petit nombre d'éléments terroristes se trouvent dans certaines zones inhabitées, et commettent des actes de terrorisme de manière sporadique », a-t-il indiqué.

Ces opérations de sécurité aideront à « affaiblir ces éléments et à restreindre leur activité et leurs capacités, à saper leur moral et assurer la stabilité de la province », a-t-il ajouté.

Ces deux derniers jours, les forces irakiennes ont détruit huit maisons de repos et fait exploser un nombre similaire d'engins explosifs improvisés (EEI).

Elles ont également appréhendé 17 suspects dans les montagnes de Badoush, d'Atshana et de Sheikh Ibrahim, ainsi que dans la région d'al-Line, a poursuivi al-Jarba.

Avant cela, la 20e division de l'armée de terre avait détruit cinq tunnels et maisons de repos dans le désert de l'île d'al-Baaj.

Al-Jarba a souligné le besoin de « mobiliser l'ensemble des ressources et des capacités » pour éliminer les derniers éléments de l'EIIS, appelant les autorités à maintenir leurs efforts de développement de l'appareil de renseignement, de renfort des unités de sécurité et d'équipement en armement lourd.

Se connecter via Twitter Se connecter via Facebook
Aimez-vous cet article?
56
3

0 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire Captcha