http://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/features/2019/07/24/feature-03

×
×
Terrorisme |

Près de 1 200 enfants de l'EIIS sont détenus en Irak

Khalid al-Taie

Des enfants de parents de l'EIIS dans un centre correctionnel irakien pendant un cours. [Photo fournie par le ministère irakien de la Justice publiée le 17 février]

La Haute Commission indépendante irakienne des droits de l'homme a révélé mercredi 24 juillet qu'un total de 1 191 enfants de « l'État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS) sont actuellement détenus dans des centres correctionnels et des prisons à travers le pays.

La commission a reçu le rapport du ministère de la Justice sur le nombre d'enfants irakiens et étrangers détenus dans les centres correctionnels pour mineurs, a fait savoir Ali al-Bayati, porte-parole de la commission.

Ce chiffre inclut également les enfants accompagnant leurs mères détenues dans les prisons du ministère, a-t-il précisé à Diyaruna.

« Il y a 1 191 enfants au total, dont 21 sont irakiens, et les autres sont tous étrangers », a-t-il déclaré, ajoutant qu'ils ont été arrêtés pendant la lutte contre l'EIIS.

Certains mineurs sont accusés de terrorisme, tandis que d'autres ont été condamnés par le tribunal et purgent actuellement leur peine dans des centres correctionnels, a indiqué al-Bayati.

Les enfants de moins de trois ans sont placés dans les prisons centrales pour femmes avec leurs mères irakiennes et étrangères de l'EIIS, qui sont jugées pour terrorisme, a-t-il ajouté.

« Environ 700 étrangères sont détenues en Irak pour des motifs liés au terrorisme », a-t-il déclaré, précisant que leur nombre fluctue lorsque des femmes sont acquittées ou terminent leur peine de prison et sont libérées.

Dans de tels cas, le gouvernement contacte les pays d'origine de ces femmes pour les accueillir, elles et leurs enfants, ainsi que les enfants séparés de leur mère qui purgent leur peine.

Ces trois dernières années, le ministère irakien des Affaires étrangères a rapatrié 473 enfants étrangers dans le pays d'origine de leurs parents à la suite d'efforts gouvernementaux et diplomatiques, a annoncé le ministère le 15 juillet.

Aimez-vous cet article?
3

0 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire
Captcha