http://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/features/2019/07/10/feature-02?di_exp_001=true

×
×
Droits de l'Homme |

L'Irak récupère 6 Yézidis du camp d'al-Hol en Syrie

Khalid al-Taie

Des médecins assistent une femme yézidie après sa libération de l'EIIS le 31 mars. [Photo fournie par Hussein Qaidi, le directeur du Bureau pour les affaires des Yézidis enlevés]

Six Yézidis qui avaient été enlevés dans le district irakien de Sinjar par « l'État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS) en 2014 ont été récupérés dans un camp pour personnes déplacées dans le nord-est de la Syrie, a annoncé un responsable irakien mercredi 10 juillet.

« Les autorités en charge du camp d'al-Hol dans la province syrienne d'al-Hasakeh ont remis au Bureau irakien pour les affaires des Yézidis enlevés cinq femmes et un enfant yézidis », a précisé le directeur de ce bureau Hussein Qaidi à Diyaruna.

« Ces femmes sont âgées de 23 à 30 ans, et l'enfant a 12 ans », a-t-il poursuivi.

"Ils ont dans un premier temps été transférés (depuis al-Hasakeh) dans le district de Sinjar, puis vers la province de Dohuk, où leurs proches les ont accueillis », a ajouté Qaidi.

Ces survivants faisaient partie des milliers de femmes et d'enfants yézidis enlevés par l'EIIS lorsque le groupe s'était emparé de la province de Sinjar en août 2014.

« Ils ont souffert de conditions très mauvaises, après que les gangs de l'EIIS se furent livrés à leur traite, les eurent déplacés, les eurent torturés et affamés », a-t-il expliqué.

Après la défaite de l'EIIS lors d'une offensive terrestre lancée par les Forces démocratiques syriennes en coordination avec la coalition internationale, ils avaient été secourus et emmenés au camp de déplacés d'al-Hol, a précisé Qaidi.

« Ils feront maintenant l'objet d'un suivi médical intensif afin de les réinsérer dans la communauté et d'effacer les effets psychologiques et les traces idéologiques que l'EIIS avait tenté d'instiller dans leurs esprits », a-t-il poursuivi.

Récupérer et réinsérer les Yézidis

« Le Bureau dispose d'un centre spécial de réinsertion psychologique dans la province de Dohuk, qui supervise les traitements médicaux et les services de soutien à tous les Yézidis enlevés sauvé des griffes des terroristes », a ajouté Qaidi.

Les préparatifs sont en cours pour récupérer un autre groupe de survivants yézidis de Syrie, a-t-il indiqué.

« Nous disposons d'informations sur les femmes et les enfants yézidis dans les régions libérées du joug de l'EIIS dans le nord-est de la Syrie, et des efforts importants sont déployés pour les renvoyer dans le pays et auprès de leurs familles », a-t-il ajouté.

Ces cinq dernières années, quelque 3476 Yézidis survivants des crimes de l'EIIS ont été enregistrés, pour la plupart des femmes et des enfants, a indiqué Qaidi.

Mais malgré la défaite de l'EIIS en Irak et en Syrie, « le sort de quelque 2900 Yézidis est encore inconnu », a-t-il ajouté.

« En coopération avec le reste des autorités de soutien, nos équipes travaillent au maximum de leurs capacités pour enquêter sur le sort des survivants yézidis, que ce soit en Irak ou en Syrie, et pour organiser leur retour auprès de leurs familles », a-t-il conclu.

Aimez-vous cet article?
2

0 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire
Captcha