http://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/features/2019/06/28/feature-02

×
×
Économie |

L'Anbar reprend les travaux interrompus durant la guerre contre l'EIIS

Khalid al-Taie

Des employés municipaux pavent une rue du complexe résidentiel d'al-Farouq à Ramadi, dans la province de l'Anbar, le 25 mai. [Photo fournie par la Commission d'investissement de l'Anbar]

Les autorités locales de la province de l'Anbar ont relancé les travaux de plusieurs projets de service qui avaient été interrompus durant la guerre contre « l'État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS).

« Les efforts de reconstruction et d'investissement connaissent un renouveau près d'un an et demi après que les derniers combattants de l'EIIS ont été chassés de la province », a expliqué à Diyaruna Mahdi Saleh al-Nouman, le président de la commission pour les investissements de l'Anbar, vendredi 28 juin.

Un environnement sécuritaire stable a été un facteur déterminant pour le retour de nombreuses entreprises nationales et étrangères dans la province et la reprise du travail sur des projets qui étaient à l'arrêt depuis 2014, a-t-il fait savoir.

Les délégations de nombreuses sociétés d'investissement ont commencé à revenir dans la province pour identifier les opportunités d'investissement et signer des accords et des contrats avec le gouvernement local, a-t-il ajouté.

Les travaux ont repris cette semaine sur un certain nombre de projets, a poursuivi al-Nouman, notamment le stade olympique de Ramadi, « qui avait subi d'importants dégâts durant la guerre, après que 60 % des travaux eurent déjà été réalisés ».

La construction a également repris sur l'immense projet hydraulique d'al-Baghdadi à Heet et de l'hôtel international de l'Anbar à Ramadi, a-t-il ajouté.

De plus, les travaux sont en cours dans cinq complexes résidentiels de la province, notamment le complexe Omar al-Rawi à Ramadi, où 500 unités de logement ont été réalisées et remises aux familles éligibles, a-t-il poursuivi.

Six cents autres unités de ce complexe sont en cours de construction, a spécifié al-Nouman.

Trois projets d'investissement destinés à construire des hôpitaux spécialisés dans la province offrant une capacité de 50 lits sont en cours, et l'on espère que deux d'entre eux seront terminés l'an prochain, a-t-il indiqué.

L'Anbar envisage d'accueillir sa cinquième conférence sur l'investissement en octobre, pour attirer les entreprises étrangères et leur présenter les opportunités d'investissement, a rapporté al-Nouman.

« Notre province bénéficie de la stabilité et possède de vastes ressources naturelles et une situation géographique unique », a-t-il conclu, qui lui permettront de parvenir à la prospérité économique.

Aimez-vous cet article?
1

0 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire
Captcha