http://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/features/2019/06/06/feature-02?language_switcher=true

×
×

Sécurité |

Progression des forces du régime dans la campagne du sud d'Idlib

Waleed Abou al-Khair au Caire

Se connecter via Twitter Se connecter via Facebook

De la fumée s'élève après des frappes aériennes contre des zones résidentielles dans le sud rural d'Idlib. [Photo fournie par Moussab Assaf]

Les forces du régime syrien et ses milices affiliées ont progressé dans le sud rural d'Idlib, à proximité de la localité de Kafr Nabudah, tombée entre leurs mains il y a quelques jours, a rapporté un militant local à Diyaruna.

Les frappes aériennes intensives menées par des appareils russes et syriens ont frappé plusieurs villes et villages, a expliqué Moussab Assaf, militant à Idlib.

Les forces syriennes et leurs milices affiliées ont réussi à prendre le contrôle de cinq localités dans le sud rural d'Idlib, a-t-il expliqué : al-Qassabiyeh, al-Humayrat, Qirata, al-Hardana et al-Qaroutiyyah, administrativement rattachées à Khan Sheikhun.

Deux membres des Casques blancs tentent de contenir un incendie dans une zone agricole touchée par des frappes aériennes russes et syriennes. [Photo fournie par la défense civile syrienne]

Une frappe aérienne russe a frappé ce marché de la localité de Maarat al-Numan, dans la province d'Idlib, causant d'importants dégâts. [Photo fournie par la défense civile syrienne]

Ces localités étaient sous le contrôle de Tahrir al-Sham, a-t-il poursuivi, et leur capture a permis aux forces du régime de sécuriser la ville de Kafr Nabudah, qu'elles avaient prise il y a quelques jours, a expliqué Assaf à Diyaruna.

Ces localités constituaient le front nord contre les forces du régime syrien, et servaient de plateformes de lancement pour des contre-attaques contre elles, a-t-il précisé.

La progression du régime s'est accompagnée d'un bombardement ininterrompu par l'artillerie du régime et des frappes aériennes russes et syriennes qui ont visé plus d'une trentaine de bourgades et de villages au cours des dernières heures, a-t-il poursuivi.

Des enfants parmi les morts

Dix civils ont été tués dans ces frappes aériennes et ces bombardements de mercredi 5 juin, alors que les habitants fêtaient l'Aïd al-Fitr, a rapporté l'AFP.

Deux enfants font partie des six personnes tuées par des frappes du régime syrien contre la localité de Kafr Aweid, dans la province d'Idlib, a précisé l'Observatoire syrien des droits de l'homme.

Les proches des victimes se sont rassemblés mercredi après-midi dans le cimetière de la ville alors qu'une pelleteuse creusait un grand trou dans le sol.

Les restes épars de l'un des enfants furent placés dans une boîte en carton avant d'être enterrés, a indiqué un photographe de l'AFP.

La dépouille de l'autre fut recouverte d'un drap bleu brodé.

Un autre civil est mort dans ces bombardements dans la campagne du nord de Hama, également tenue par Tahrir al-Sham, a ajouté l'observatoire.

Les frappes aériennes du régime ont également frappé une moto dans la localité de Maarat al-Numan, dans la province d'Idlib, tuant une femme et ses deux enfants, a ajouté l'observatoire.

Un marché et un hôpital touchés par les frappes

Mercredi, les frappes aériennes ont touché un marché à Maarat al-Numan, faisant plusieurs victimes, en plus de dégâts importants, a expliqué Assaf à Diyaruna.

Elles ont également visé l'hôpital d'al-Khatib dans la localité de Kafr Nabl, le mettant hors service et laissant Kafr Nabl et les régions environnantes sans hôpital, car quatre autres hôpitaux de la région avaient récemment été mis hors service lors de frappes aériennes.

Assaf a ajouté que ces frappes semblent viser des maisons de civils dans les localités situées sur la ligne de démarcation entre les zones contrôlées par le régime et celles contrôlées par des groupes de l'opposition armée et Tahrir al-Sham.

Des zones agricoles et des champs ont également été atteints par des frappes, déclenchant des incendies qui ont détruit des récoltes annuelles, a-t-il ajouté en conclusion.

Se connecter via Twitter Se connecter via Facebook
Aimez-vous cet article?
3
0

0 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire Captcha