http://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/features/2019/04/12/feature-01

Société |

Projets de reconstruction du marché historique de Mossoul

Khalid al-Taie

Voulez-vous faire du français votre langue par défaut, sur ce site? Se connecter via Facebook

Un habitant de Mossoul observe la reconstruction d'une boutique dans le vieux marché de la ville, le 27 août 2018. [Photo fournie par le Centre de presse de Ninive]

Les autorités de Mossoul ont commencé à mettre en place un plan de reconstruction du marché historique de la ville, ont expliqué des responsables locaux à Diyaruna.

Si de nombreux propriétaires de boutiques ont reconstruit leurs commerces de leur propre initiative, d'autres ont en revanche besoin d'une aide financière pour se remettre des années de « l'État islamique en Irak et en Syrie » et des combats livrés pour chasser le groupe, ont-ils ajouté.

« Nous avons commencé à travailler avec des ingénieurs et des techniciens pour élaborer un plan de travail visant à revitaliser l'ancien marché », a expliqué le maire de Mossoul, Zuhair al-Araji, à Diyaruna.

Un tracteur retire les décombres d'une rue commerçante de la vieille ville de Mossoul, le 2 juin 2018. [Photo fournie par la municipalité de Mossoul]

Ce lieu situé dans le centre de la ville est une plateforme économique essentielle pour Mossoul et ses environs, où les habitants se rendent régulièrement pour acheter des produits alimentaires et diverses marchandises.

« Ce plan prévoit de réhabiliter les installations de services du marché et de rebâtir les trois principales entrées ouvrant sur le marché, al-Cornish, al-Qatanine et al-Atarine », a-t-il précisé.

Des projets prévoient d'ouvrir trois nouvelles entrées à l'avenir, a-t-il ajouté, soulignant que des plans référençant le patrimoine de la ville avaient été élaborés à l'avance.

« Cette reconstruction implique de poser de l'asphalte dans les ruelles étroites du marché, en plus du [remplacement] des trottoirs en béton », a-t-il indiqué.

Il est également prévu de réparer l'éclairage du marché et d'y ériger un auvent pour protéger les vendeurs et les acheteurs du soleil et de la pluie, a-t-il poursuivi.

Le commerce repart à la hausse

Les autorités locales avaient déjà lancé plusieurs campagnes pour débarrasser le marché des gravats provenant des bâtiments détruits, a ajouté le maire.

Les services d'eau et d'électricité ont été rétablis, a-t-il précisé, et les commerçants se sont vu proposer des prêts pour reconstruire leurs magasins.

« Plusieurs commerces et boutiques ont été reconstruits par leurs propriétaires, comme les boulangeries, les épiceries, les magasins d'alimentation et les magasins de biens ménagers », a-t-il poursuivi.

Les indemnisations financières accordées par le gouvernement fédéral ont, dans certains cas, aidé les commerçants à reconstruire leurs magasins et leurs entrepôts endommagés, a-t-il indiqué.

« L'activité commerçante dans le marché reprend progressivement après que près de 10 000 familles furent rentrées dans la Vieille Ville de Mossoul ces cinq derniers mois », a-t-il ajouté.

Le marché historique de Mossoul, vieux de plusieurs siècles, regroupe un grand nombre de marchés plus petits regroupés selon le type de marchandises qu'ils proposent, comme les tissus, les objets fixes, la boucherie, l'épicerie et la bijouterie.

« Une partie de l'histoire de Mossoul »

Ali Khudair, membre du conseil provincial de Ninive, a souligné l'importance de l'intérêt que portent les autorités locales à la réhabilitation du vieux marché, « car il s'agit d'un site du patrimoine culturel qui représente une partie de l'histoire de Mossoul, sans parler de son importance économique ».

Les premières mesures en faveur de la reconstruction ont été prises, a-t-il expliqué à Diyaruna, et des plans de construction ont été élaborés par des agences de consultants, et « des efforts sont en cours pour restaurer rapidement ce lieu historique et lui redonner un meilleur lustre que celui qu'il avait auparavant ».

« Peu après la libération, des propriétaires de boutiques ont commencé à réparer leurs magasins dans le marché, et ils continuent à y travailler, dans la limite de leurs moyens », a-t-il continué.

Une commission d'indemnisation du gouvernement a apporté des liquidités à ceux d'entre eux qui avaient été affectés, en fonction de la gravité des dommages subis par leurs commerces, a ajouté Khudair.

« Nous demandons toutefois au gouvernement de rapidement se pencher sur les cas d'un grand nombre de demandeurs », a-t-il poursuivi, car des milliers de personnes sont dans l'attente d'une indemnisation, dont la plupart ont déposé leurs demandes et ont reçu une estimation des dommages.

Ce marché historique est « l'artère historique et commerciale de Mossoul », a expliqué Hussam Eddin al-Abbar, membre du conseil provincial de Ninive, soulignant que sa reconstruction permettra de faire revivre l'ensemble de la ville.

Les bailleurs de fonds internationaux ont « apporté leur soutien à la reconstruction de 5000 maisons de la Vieille Ville de Mossoul et ont assuré la fourniture des services d'eau potable, d'assainissement et d'électricité dans ces quartiers », a-t-il ajouté pour Diyaruna.

« Nous leur demandons maintenant de contribuer à aider les citoyens à reconstruire leurs commerces et à participer à la reconstruction du vieux marché et d'autres installations endommagées », a-t-il conclu.

Voulez-vous faire du français votre langue par défaut, sur ce site? Se connecter via Facebook
Aimez-vous cet article?
8
4

1 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire Captcha
| 2019-05-18

Ce sont des mensonges. Il n'y a pas de prêts ou de compensations. C'est un pays défaillant et corrompu. Laissez parler ceux qui ont reçu des compensations ou des prêts.

Répondre