http://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/features/2019/03/25/feature-02

Sécurité |

L'armée irakienne déjoue un attentat suicide de l'EIIS

Par Khalid al-Taie

Voulez-vous faire du français votre langue par défaut, sur ce site? Se connecter via Facebook

Les forces spéciales irakiennes ont été déployées pour renforcer la sécurité à Sinjar la semaine dernière. [Photo fournie par la page Facebook de al-Mosuliya Satellite TV].

Trois kamikazes suspects de « l’État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS) se sont faits exploser dimanche 24 mars au nord de l'Irak, a fait savoir l'armée, un jour après que le groupe a été éliminé dans la Syrie voisine.

Le porte-parole de l'armée, le général de brigade Yahya Rassoul a précisé que l'incident a eu lieu dans une région près de la frontière syrienne, où des cellules dormantes de l'EIIS seraient présentes, a rapporté l'AFP.

Il a indiqué que les suspects sont morts aussitôt que les troupes les ont encerclés mais il n'y avait pas eu de victimes du côté des forces irakiennes.

Des responsables locaux disent que les suspects ont été tués alors qu'ils essayaient d'attaquer les troupes au village de Qayrawan, au sud de la région montagneuse de Sinjar qui borde la Syrie.

Le commandant supérieur des FDS Mazloum Kobane a mis en garde samedi qu'une nouvelle phase avait commencé dans les opérations anti-EIIS et a appelé à une aide soutenue de la coalition internationale pour aider à écraser « les cellules dormantes ».

Les éléments restants de l'EIIS continuent à avoir une présence dans les régions montagneuses ou désertiques entre la Syrie et L'Irak, qui a déclaré la victoire contre l'EIIS en 2017.

Détection rapide des éléments restants de l'EIIS

Les forces irakienne sont reçu des informations indiquant que des éléments de l'EIIS se cachaient dans le village de Sabaya Ammash à Qayrawan, a affirmé le maire de Sinjar, Fahd Hamed, à Diyaruna.

« Une force conjointe des renseignements, la 29e brigade et les forces de mobilisation locale s'est déplacée immédiatement pour mener un raid sur le site», a-t-il souligné.

Les forces ont encerclé la cachette de l'EIIS et appelé les éléments, qui portaient des gilets d'explosifs, à se rendre mais ils ont refusé, a-t-il indiqué.

Des affrontement ont eu lieu, après quoi les trois éléments de l'EIIS se sont faits exploser, a-t-il signalé.

Les militants se sont infiltrés en Irak après que les combats à l'est de la Syrie se sont intensifiés avec les Forces démocratiques syriennes (FDS) pour libérer les dernières cachettes de l'EIIS à al-Baghouz, a-t-il affirmé.

Deux des kamikazes sont des irakiens de Sinjar, a affirmé Hamed, les identifiant par Fahd Dhahi al-Matyouti du village de Khilu et Kahlan Abd Zahir al-Matyouti de la zone de Belij.

Le troisième kamikaze n'a pas encore été identifié, a-t-il fait savoir.

La détection rapide et le ciblage des éléments de l'EIIS indiquent la « vigilance et la capacité (des forces irakiennes) à déjouer les plans des terroristes avant qu'ils ne les exécutent», a-t-il conclu.

Voulez-vous faire du français votre langue par défaut, sur ce site? Se connecter via Facebook
Aimez-vous cet article?
5
0

0 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire Captcha