http://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/features/2019/03/25/feature-01

Sécurité |

Joie chez les habitants d'al-Baghouz après la défaite de l'EIIS

Waleed Abou al-Khair au Caire

Voulez-vous faire du français votre langue par défaut, sur ce site? Se connecter via Facebook

Des journalistes vus ici à côté d'un bâtiment d'al-Baghouz surmonté du drapeau des Forces démocratiques syriennes après l'annonce de la libération totale de la zone de l'EIIS. [Photo diffusée sur les réseaux sociaux]

Les habitants de la province syrienne de Deir Ezzor ont expliqué à Diyaruna qu'ils étaient heureux d'être débarrassés de « l'État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS) maintenant que les Forces démocratiques syriennes (FDS) avaient repris le dernier bastion du groupe à al-Baghouz.

Les civils syriens ont pleinement coopéré avec les FDS, ont expliqué des responsables de l'alliance arabo-kurde, notamment concernant leur retour dans leurs régions.

Ils ont laissé aux FDS le soin de décider quand ils pourront rentrer en toute sécurité.

Les Forces démocratiques syriennes tiennent une conférence de presse pour annoncer la libération de la dernière poche de territoire détenue par l'EIIS à al-Baghouz. [Photo diffusée sur les réseaux sociaux]

Des combattants des Forces démocratiques syriennes sur la dernière position où des éléments de l'EIIS étaient retranchés à al-Baghouz. [Photo diffusée sur les réseaux sociaux]

Des éléments de l'EIIS qui se sont rendus durant les dernières heures des combats pour libérer al-Baghouz. [Photo diffusée sur les réseaux sociaux]

La fin du cauchemar de l'EIIS a été « un rêve devenu réalité après une longue attente », grâce aux FDS et à la coalition internationale, a expliqué à Diyaruna Mohammed Kamal Hamadeh, un habitant d'al-Baghouz.

Les habitants qui avaient fui la région à la suite de l'invasion de l'EIIS « débordent de joie » et apprécient les immenses sacrifices que les FDS ont consentis et continuent de consentir, a-t-il ajouté.

Ils respectent les instructions données par les FDS, notamment en ce qui concerne leur retour, en attendant la fin des opérations de ratissage et l'inspection de la zone à la recherche des mines et des explosifs installés par l'EIIS,a-t-il continué.

Beaucoup reste à faire

Farhad Khoja, officier au sein des FDS, a exprimé son soulagement de voir la bataille pour vaincre les derniers retranchements de l'EIIS à al-Baghouz être parvenue à son terme.

Cette bataille n'est toutefois pas terminée, a-t-il précisé à Diyaruna, car seule la présence militaire du groupe a été éradiquée, et beaucoup reste à faire, notamment pour traquer les cellules et les éléments de l'EIIS qui pourraient chercher à l'avenir à saper la sécurité et à s'en prendre à des civils et à des personnels militaires.

« La plus grande inquiétude durant les jours à venir sera l'influence persistante de l'idéologie du groupe, qu'il a réussi à instiller dans les esprits de nombreuses personnes de la région, et qui continuera à constituer une menace si elle est ignorée », a-t-il poursuivi.

Éradiquer cette idéologie toxique sera maintenant une mission essentielle, a-t-il ajouté, soulignant que la coopération se poursuit avec les habitants locaux pour terminer les opérations contre l'EIIS,en particulier sur le front idéologique.

Les opérations de ratissage et de déminage se poursuivent dans la zone d'al-Baghouz pour sécuriser les principales rues, a expliqué Khoja.

Ces efforts seront très prochainement suivis d'une opération visant à sécuriser les routes secondaires, pour permettre aux habitants de rentrer dans leurs foyers, a-t-il conclu.

Voulez-vous faire du français votre langue par défaut, sur ce site? Se connecter via Facebook
Aimez-vous cet article?
20
2

0 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire Captcha