http://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/features/2019/03/11/feature-02

Sécurité |

Les forces irakiennes arrêtent sept éléments de l'EIIS arrivés en Irak depuis la Syrie

Khalid al-Taie

Di icons tw 35 Di icons fb 35

Des officiers irakiens surveillent la frontière entre l'Irak et la Syrie grâce à des caméras de surveillance aérienne. [Photo fournie par le commandement des opérations de l'Anbar, publiée le 12 décembre 2018]

Les forces irakiennes ont arrêté sept éléments de l'État islamique en Irak et en Syrie (EIIS) qui s'étaient infiltrés en Irak depuis la Syrie, a déclaré lundi 11 mars le ministère irakien de la Défense.

« Une force de l'unité de renseignement de la 15e Division de l'armée a arrêté sept éléments de l'EIIS qui s'étaient infiltrés dans le pays depuis le territoire syrien », a rapporté à Diyaruna le général Tahseen al-Khafaji, porte-parole du ministère.

Ils ont été arrêtés dans la zone de Tal Hayal, dans le district de Rabia, au nord-ouest de la ville de Mossoul, a-t-il précisé.

Des membres du renseignement militaire « avaient repéré les infiltrés et surveillé leurs mouvements » avant de les arrêter lors d'une opération de qualité, a-t-il fait savoir.

Les sept détenus sont tous recherchés pour des charges liées au terrorisme en Irak, a indiqué al-Khafaji, ajoutant que quatre d'entre eux appartenaient au divan al-Jund (bureau des affaires des soldats de l'EIIS) dans la « wilayat Anbar ».

Ils sont interrogés afin d'obtenir des informations sur leurs activités et leurs liens avec d'autres cellules terroristes, a-t-il déclaré.

Le renseignement irakien est « très compétent »

Cette arrestation faisait partie des opérations réussies par les services de renseignement irakiens ces dernières semaines, a-t-il fait savoir, qui ont capturé des éléments de l'EIIS fuyant les combats avec les Forces démocratiques syriennes (FDS) à al-Baghouz, en Syrie orientale.

« Nous menons aujourd'hui une guerre du renseignement et de l'information contre [l'EIIS] pour empêcher ses cellules dormantes et ses éléments restants de se regrouper et de lancer des attaques », a déclaré al-Khafaji.

Le groupe cherche à saper « la grande victoire remportée contre lui et à attirer l'attention des médias », a-t-il indiqué.

L'appareil de renseignement irakien est désormais « tout à fait capable de surveiller et de recueillir des informations sur les terroristes, et de les frapper en coordination avec la coalition internationale », a-t-il ajouté.

Cela a été clairement démontré par le fait que les infiltrations en provenance de Syrie continuent d'être contrecarrées, a-t-il indiqué.

La situation à la frontière entre l'Irak et la Syrie est sous contrôle, a affirmé al-Khafaji, notant qu'un nombre suffisant de forces hautement qualifiées sont déployées le long de la frontière.

« Les combats en Syrie touchent à leur fin, a-t-il conclu. « L'EIIS ne détient plus qu'une petite poche de territoire à al-Baghouz, et quand il sera repris, le groupe aura perdu tous ses bastions. »

Aimez-vous cet article?
40
4
Di icons no

0 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire Captcha