http://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/features/2019/01/31/feature-01

×
×

Économie |

L'industrie militaire irakienne ouvre des lignes de production

Khalid al-Taie

Se connecter via Twitter Se connecter via Facebook

Le ministre irakien de l'Industrie Saleh Abdoullah al-Joubouri (au centre) examine des mortiers produits localement. [Photo fournie par la General Military Industries Company]

L'industrie de production militaire irakienne a connu une renaissance ces dernières années, avec l'ouverture de nouvelles lignes de production qui fournissent aux forces armées des produits militaires de base, a expliqué un responsable gouvernemental.

« Un plan est en place pour rajeunir le secteur », a déclaré à Diyaruna Abdoul Wahid al-Shimmari, le porte-parole du ministère de l'Industrie.

Cela a commencé par la décision de fusionner quatorze entreprises de production militaire en une seule entité baptisée General Military Industries Company, a-t-il ajouté.

Un technicien irakien travaille à la production de véhicules blindés militaires dans les locaux de la General Military Industries Company. [Photo fournie par la General Military Industries Company]

Le gouvernement avait approuvé la création de cette société, initialement connue sous le nom de Military Industries Corporation, en août 2015, a-t-il rappelé, et en février 2016 elle a commencé à produire des prototypes de mortiers et de roquettes de 107 millimètres.

Au cours des prochaines années, l'industrie militaire s'attachera à produire de l'équipement de combat et des armes légères et de faible calibre, a indiqué al-Shimmari.

Au début de cette année, la General Military Industries Company a commencé à se concentrer sur « quatre lignes de production intégrées », a-t-il poursuivi.

Il s'agit d'une ligne de production de véhicules blindés, de deux lignes de fabrication de mines antichars et de drones de reconnaissance, et d'une quatrième de production de différents types de mortiers, a-t-il précisé.

L'usine qui fabrique des véhicules blindés a la capacité de produire 180 véhicules par an, en collaboration avec le secteur privé local, a indiqué al-Shimmari.

« Le ministère tente d'attirer des sociétés locales et étrangères de réputation et d'expérience mondiales pour investir dans ses industries militaires », a-t-il précisé, ajoutant que « nous disposons de suffisamment de ressources humaines ».

« Nous avons seulement besoin d'un soutien financier pour mettre en place d'autres lignes de production et pouvoir diversifier notre production industrielle », a-t-il dit. « Nous nous sommes adressés à plusieurs entreprises et avons des engagements sérieux d'investissement. »

Le ministère participe aux expositions annuelles de sécurité et de défense lors du Salon international de Bagdad, où sont présentés un grand nombre de produits et de techniques militaires, a souligné al-Shimmari.

« Notre but est de parvenir à une production militaire sophistiquée qui réponde aux besoins de nos institutions militaires », a-t-il poursuivi.

Réduire les importations militaires

« Nous comptons sur ces efforts pour répondre aux besoins de nos forces en termes de production militaire », a expliqué à Diyaruna le porte-parole du ministère de la Défense, le major général Tahseen al-Khafaji.

La relance de la production militaire stimulera l'économie nationale, a-t-il ajouté, car elle réduira la nécessité d'importer des armes et des équipements militaires et créera des emplois dans les usines de production militaire.

« Nous avons la capacité de créer une production militaire sophistiquée, car nous disposons à la fois de l'expertise et d'un climat d'investissement favorable, l'ultime exigence encore problématique étant les ressources financières », a indiqué al-Khafaji.

« Nos industries militaires ont pris l'initiative et produisent des missiles et des armes légères et de moyen calibre dont sont équipées nos forces », a-t-il poursuivi.

« Nous espérons que les niveaux de production seront renforcés et diversifiés, parce que cela renforcera nos capacités militaires », a-t-il conclu.

Se connecter via Twitter Se connecter via Facebook
Aimez-vous cet article?
145
7

1 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire Captcha
| 2019-03-19

Wahhabis, vous êtes des terroristes!

Répondre