http://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/features/2019/01/09/feature-03

Sécurité |

Les forces irakiennes visent les cellules de l'EIIS dans la banlieue de Mossoul

Par Khalid al-Taie

Se connecter via Twitter Se connecter via Facebook

Les forces irakiennes mènent une opération de sécurité pour se débarrasser les cellules de l'EIIS des collines de Badoush, au nord de Mossoul, en novembre dernier. [Photo fournie par le commandement des opérations de Ninive]

Le commandement des opérations de Ninive mène des "opérations préventives" pour dégager les cellules de "l'Etat islamique en Irak et en Syrie" (EIIS) dans la banlieue de Mossoul, a annoncé un responsable militaire mercredi 9 janvier.

Depuis début janvier, des forces conjointes ont sillonné les zones de la banlieue de Mossoul pour rechercher des cellules dormantes de l'EIIS et des personnes recherchées pour terrorisme, a déclaré à Diyaruna le commandant adjoint des opérations, le général de division Jassim Mohammed Khalifa.

"En coopération avec les 16ème et 20ème divisions de l'armée et la mobilisation tribale, nous avons pleinement sécurisé la région de Badoush [au nord-ouest de Mossoul]", a-t-il déclaré.

Des soldats irakiens participent à une patrouille de sécurité dans la ville de Mossoul, dans la province de Ninive. [Photo fournie par le commandement des opérations de Ninive]

Les forces de sécurité ont d'abord vérifié les noms des habitants de la région par rapport à une base de données des renseignements appartenant à l'EIIS, a-t-il indiqué.

En conséquence, "quatre hommes recherchés pour terrorisme qui ont travaillé pour le groupe pendant le contrôle de Mossoul ont été arrêtés", a fait savoir Khalifa.

Les suspects ont été remis à la direction de la lutte contre le terrorisme à Ninive pour interrogatoire, a-t-il ajouté.

"Nos troupes ont également effectué une série de missions de recherche dans des villages et des régions [reculées] de Badoush, qui ont permis de découvrir sept tunnels dans les zones montagneuses que l'ennemi utilisait comme lieu de repos", a-t-il dit.

"Les tunnels ont été détruits en coopération avec la coalition internationale", a-t-il ajouté.

Les opérations de recherche ont également couvert les banlieues ouest et sud de Mossoul, notamment al-Shura, Hammam al-Alil et al-Qayyarah.

"Nous avons arrêté cinq terroristes dans le cadre de ces opérations", a noté Khalifa, ajoutant que les forces de sécurité resserreraient leur emprise sur un territoire isolé ou accidenté utilisé comme cachette par les éléments de l'EIIS.

"Nos opérations ne sont pas encore terminées", a-t-il souligné. " Nous continuons à fortifier le centre de Mossoul et toutes ses périphéries".

Frontière sécurisée avec la Syrie

Les habitants de Badoush ont accueilli les forces de sécurité et coopèrent avec elles, a déclaré Khalifa.

La situation sécuritaire est désormais stable, a-t-il affirmé, "comme en témoignent les témoignages de membres du parlement irakien qui se sont récemment rendus à Mossoul et ont tenu plusieurs réunions avec des responsables de la sécurité, des dirigeants locaux et des habitants".

La frontière occidentale de la province de Ninive, adjacente à la Syrie, est gardée par plusieurs forces, a-t-il annoncé. "Nos unités y sont stationnées avec la 16e Division de l'armée, la mobilisation tribale d'al-Rabia, la police et les gardes-frontières".

"Ces forces surveillent toutes la frontière, ne permettant pas aux terroristes de s’infiltrer", a déclaré Khalifa, ajoutant qu’elles coordonnaient avec les Forces démocratiques syriennes (FDS).

Se connecter via Twitter Se connecter via Facebook
Aimez-vous cet article?
47
4

2 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire Captcha
| 2019-02-15

Beau!

Répondre
| 2019-01-12

O Dieu, s'il te plaît, donne-nous la victoire sur l'EIIS!

Répondre