http://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/features/2018/11/27/feature-03?di_exp_001=true&locale_switch_001=true

×
×
Sécurité |

Les forces irakiennes incendient des maisons de repos de l'EIIS dans Kirkouk

Khalid al-Taie

Les forces irakiennes entourent une cache de l'EIIS dans la localité de Wadi al-Shay, dans la province de Kirkouk sur cette photo publiée en ligne le 22 novembre. [Photo fournie par le Centre d'information sur la sécurité]

Les forces irakiennes ont détruit lundi 26 novembre six maisons de repos qui étaient utilisées par les éléments de « l'État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS) à Kirkouk, a déclaré mardi 27 novembre un responsable de la province.

La police fédérale a lancé cette opération sur la base d'informations provenant de la Direction des renseignements de Kirkouk, a expliqué à Diyaruna le directeur de l'office d'information de la province de Kirkouk, Marwan al-Ani.

Cette opération avait pour objectif de traquer « les éléments terroristes qui se cachaient à Wadi al-Shay, entre les localités de Daqouq et d'al-Rashad », au sud-ouest de la province, a-t-il précisé.

Lors de cette opération, la police a trouvé trois maisons de repos contenant des stocks de matériel explosif, « ainsi que des ceintures explosives et différentes armes », a poursuivi al-Ani.

La police fédérale mène une opération de recherche dans la localité de Wadi al-Shay, dans la province de Kirkouk, sur cette photo publiée en ligne le 21 novembre. [Photo fournie par le commandement de la police fédérale]

Tous ont été détruits, et les maisons de repos ont été incendiées, a-t-il ajouté.

Cette opération intervient six jours après que les forces irakiennes eurent découvert 20 sites appartenant à l'EIIS dans la même région, sur la base d'informations fournies par un chef de l'EIIS qui avait été arrêté, a-t-il poursuivi.

Ces sites comportaient des tunnels et des tentes remplis de nourriture et de diverses fournitures, selon un communiqué du Centre d'informations de sécurité.

L'un d'eux avait été utilisé par l'EIIS comme camp d'entraînement, a précisé ce communiqué.

Des appareils de la coalition internationale ont lancé ces derniers jours une série de frappes, tuant trois leaders de l'EIIS « qui représentaient une menace pour la sécurité des régions entre Kirkouk et les provinces de Salaheddine et de Diyala », a ajouté al-Ani.

Lundi, les forces du service antiterroriste étaient entrées sur les hauts plateaux du district d'al-Dibs, au nord-ouest de Kirkouk, où elles avaient « trouvé et détruit trois autres maisons de repos », a-t-il indiqué.

Les derniers éléments de l'EIIS pris sous le feu

Le ciblage des repaires de l'EIIS se poursuit, a expliqué al-Ani, et un faible nombre de militants se cachent encore dans des zones inhabitées entre Wadi al-Naft et Wadi al-Zughaitoun dans le district d'al-Hawija, dans l'ouest et le sud-ouest de Kirkouk.

« Ces terroristes utilisent les grottes et les fourrés pour se cacher pendant leurs déplacements en secret, par groupes de seulement quelques éléments, menant de temps à autre quelques attaques traîtresses contre des civils et des villages agricoles », a-t-il précisé.

« Mais les forces de sécurité ne restent pas inactives face à ces menaces, et mènent en permanence des opérations contre des sites terroristes avec l'aide des habitants locaux », a-t-il ajouté.

Cette année, les forces de sécurité ont à ce jour neutralisé 310 éléments et leaders de l'EIIS dans la province de Kirkouk et en ont arrêté des dizaines d'autres recherchés pour terrorisme, a poursuivi al-Ani.

Elles ont également détruit une cinquantaine de maisons de repos que l'EIIS avait mises en place lors des combats de fin 2017 pour libérer al-Hawija « dans le cadre de ses plans pour faire de ces sites des plateformes de lancement pour ses attaques », a-t-il poursuivi.

« Dans la période qui s'ouvre, nous assisterons à plus d'opérations efficaces et de qualité pour défaire les derniers éléments terroristes », a-t-il conclu.

Aimez-vous cet article?
4

0 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire
Captcha