http://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/features/2018/11/01/feature-02

Sécurité |

Des bombardements intenses détruisent des positions de l'EIIS dans les montagnes de Makhoul

Khalid al-Taie

Voulez-vous faire du français votre langue par défaut, sur ce site? Se connecter via Facebook

Les forces de sécurité irakiennes se déploient en nombre sur l'île d'al-Sharqat à la recherche de repaires et d'éléments restants de « l'État islamique en Irak et en Syrie » sur cette photo publiée sur internet le 2 octobre. [Photo fournie par la Direction de la police de Salaheddine]

Des repaires secrets de « l'État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS) dans les montagnes de Makhoul ont été lourdement bombardés par l'aviation ces trois derniers jours, a rapporté un responsable irakien de la province de Salaheddine jeudi 1er novembre.

« L'aviation irakienne et les appareils de la coalition internationale ont attaqué plusieurs positions secrètes de l'EIIS, parmi lesquelles des terriers et des tunnels naturels au cœur de la chaîne montagneuse de Makhoul (dans le nord de Salaheddine) », a fait savoir à Diyaruna le maire du district d'al-Sharqat, Ali Dawdah.

« Ces bombardements intenses ont été effectués sur la base de renseignements des forces tribales et de la sécurité », a-t-il ajouté.

Le terrain accidenté de cette zone ne permettait pas aux forces de sécurité de mener une opération terrestre pour traquer les éléments de l'EIIS qui se cachent, a-t-il rapporté, ajoutant que « les frappes aériennes ont causé d'importants dégâts à leurs positions ».

« Le nombre de victimes de l'EIIS est encore inconnu, les bombardements ayant bloqué tous les repaires », a précisé Dawdah, mais « nos informations révèlent qu'entre 20 et 25 terroristes s'y cachaient et sont probablement tous morts dans l'attaque, et ceux qui y ont survécu ne pourraient pas en sortir ».

Cette opération a été « l'une des attaques les plus réussies et les plus efficaces », a-t-il affirmé, soulignant que l'armée n'a constaté aucune activité inhabituelle dans les montagnes ou les zones environnantes depuis mercredi soir.

« Les terroristes sortaient discrètement de ces terriers la nuit pour lancer des attaques contre les lignes de blocage sécurisant les villages au sud d'al-Sharqat (notamment al-Khanouka et Asdira) », a poursuivi Dawdah.

Ces bombardements ont coïncidé avec une grande campagne du commandement des opérations de Salaheddine et de la 51e brigade des forces de la mobilisation tribale visant à ratisser l'île d'al-Sharqat pour trouver des poches de l'EIIS.

« Les forces conjointes, avec l'aide de l'armée irakienne et des appareils de la coalition, ont neutralisé à ce jour dix terroristes qui se cachaient dans des maisons de repos et des tunnels », a indiqué Dawdah.

« Les troupes ont trouvé sur ces sites les corps d'éléments de l'EIIS et des vivres, des vêtements et d'autres effets leur appartenant », a-t-il poursuivi.

« L'effort de sécurité en cours a renforcé la stabilité à al-Sharqat », a-t-il déclaré, notant que vingt éléments restants de l'EIIS avaient été arrêtés dans le district ces deux derniers mois.

Aimez-vous cet article?
219
10

0 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire Captcha