http://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/features/2018/10/22/feature-01

Terrorisme |

2018-10-22

Un enfant fait partie des victimes d'une explosion dans le centre-ville d'Idlib

Di icons tw 35 Di icons fb 35

Des civils et des éléments de Tahrir al-Sham sur les lieux de l'explosion du 21 octobre dans le centre-ville d'Idlib. [Photo fournie par Haisam al-Idlibi]
Des civils et des éléments de Tahrir al-Sham sur les lieux de l'explosion du 21 octobre dans le centre-ville d'Idlib. [Photo fournie par Haisam al-Idlibi]

Cinq personnes, dont un garçon de huit ans, ont été tuées, et plus d'une douzaine ont été blessées dimanche 21 octobre lorsqu'un engin explosif improvisé (EEI) a explosé près de la mosquée d'al-Rawda dans le centre-ville d'Idlib, a rapporté un activiste local.

Certains blessés sont toujours dans un état critique, des blessures à la tête ayant été causées par des éclats, a fait savoir à Diyaruna le militant d'Idlib Haisam al-Idlibi.

L'EEI avait été posé sous un véhicule civil dans la rue al-Qussour, près d'un centre de distribution de nourriture, a indiqué al-Idlibi.


Les premiers moments après l'explosion dans le centre-ville d'Idlib, le 21 octobre. [Photo fournie par Haisam al-Idlibi]

Les premiers moments après l'explosion dans le centre-ville d'Idlib, le 21 octobre. [Photo fournie par Haisam al-Idlibi]

« L'explosion a eu lieu juste avant que l'aide alimentaire soit distribuée par une organisation humanitaire locale », a-t-il ajouté, notant que « le bilan aurait été bien pire si l'explosion s'était produite un peu plus tard ».

Parmi les personnes tuées dans l'explosion se trouvent deux éléments de Tahrir al-Sham venus à Idlib depuis la région de Quneitra dans le cadre d'accords conclus avec le régime syrien, a-t-il indiqué.

L'explosion a laissé un cratère de 1,5 mètre de profondeur, selon des témoins oculaires, et a causé d'importants dégâts aux biens publics et aux maisons proches, a poursuivi al-Idlibi.

Cet incident est le dernier en date d'une série d'explosions et d'assassinats à Idlib, a-t-il fait remarquer.

Celles-ci incluent le désamorçage récent par une équipe de la défense civile d'un EEI posé devant l'école al-Shaheed Bashir Hilli, dans la ville de Jisr al-Shughour, avant qu'il n'explose et cause la mort d'élèves, a-t-il rapporté.

Dans le même temps, a noté al-Idlibi, les habitants locaux ont observé un grand déploiement d'éléments de Tahrir al-Sham sur une ligne allant de Bab al-Hawa, passage frontalier avec la Turquie, jusqu'à la ville de Maarat Misrin.

Ils ont également remarqué le déploiement d'éléments de Tahrir al-Sham sur des postes de contrôle, en particulier aux entrées des villes et des villages, a-t-il déclaré.

Aimez-vous cet article?

0 Di icons no

0 COMMENTAIRE (S)

* INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE
Captcha