http://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/features/2018/10/01/feature-02

Sécurité |

2018-10-01

La police irakienne tue 22 éléments de l'EIIS à al-Hawijah

Di icons tw 35 Di icons fb 35

Les forces de la police fédérale irakienne fouillent des villages dans le district d'al-Hawijah à Kirkouk afin de trouver des éléments restants de « l'État islamique en Irak et en Syrie » dans le cadre d'une opération en cours lancée le 28 septembre. [Photo fournie par le commandement de la police fédérale]
Les forces de la police fédérale irakienne fouillent des villages dans le district d'al-Hawijah à Kirkouk afin de trouver des éléments restants de « l'État islamique en Irak et en Syrie » dans le cadre d'une opération en cours lancée le 28 septembre. [Photo fournie par le commandement de la police fédérale]

La police fédérale irakienne a tué 22 éléments de « l'État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS) lors d'une opération militaire lancée vendredi 28 septembre dans le district d'al-Hawijah, dans le sud-ouest de la province de Kirkouk.

La campagne « Azm al-abtal » (la détermination des héros) est l'une des plus grandes opérations de sécurité menées dans cette région depuis que celle-ci a été libérée de l'EIIS l'année dernière, a fait savoir à Diyaruna Ammar al-Hamadani, membre du conseil d'al-Hawijah.

« De grandes unités des 3e, 5e et 6e divisions de la police fédérale, ainsi que la division mécanisée, participent à l'opération », a déclaré al-Hamadani lundi.


Les forces de la police fédérale fouillent un village lors de l'opération « Azm al-abtal » en cours dans la région d'al-Hawijah de la province de Kirkouk le 30 septembre. [Photo fournie par le commandement de la police fédérale]

Les forces de la police fédérale fouillent un village lors de l'opération « Azm al-abtal » en cours dans la région d'al-Hawijah de la province de Kirkouk le 30 septembre. [Photo fournie par le commandement de la police fédérale]

Elles sont accompagnées d'un régiment de tireurs d'élite, des unités du génie et d'aide médicale, ainsi que de drones, a-t-il fait savoir, ajoutant que cette opération bénéficie d'une couverture aérienne de l'armée de l'air irakienne.

« Durant les trois jours de l'opération, les forces de police ont mené une fouille à grande échelle de dizaines de villages dans les régions d'al-Rashad, al-Riyadh et al-Zab », a-t-il déclaré.

« Grâce à cela, plusieurs terroristes ont été tués, des armes, de l'équipement et des explosifs ont été saisis et détruits, et des repaires ont été incendiés et détruits », a rapporté al-Hamadani.

Campagne réussie

Lors de la première journée, la police fédérale a fouillé 23 villages, dont ceux d'al-Asriya, Atshana, al-Azizi, Sousa, al-Cheikh Muzhir, Tal al-Ward et al-Atwaniya.

Ces fouilles ont conduit à la mort de 21 éléments de l'EIIS qui se cachaient dans des tunnels et des repaires secrets, a-t-il indiqué.

Les forces de police ont détruit 37 engins explosifs improvisés (EEI), douze obus de mortier et six mines antichars, ainsi que des réserves de nourriture, a indiqué al-Hamadani.

Samedi, les forces de police ont fouillé 63 villages près d'al-Hawijah, saisissant 19 EEI et trois boîtes de C-4, un explosif puissant, lesquels ont été détruits, a-t-il précisé.

Elles ont aussi détruit cinq tunnels, cinq maisons de repos et des stocks d'armes, et elles ont arrêté quatre suspects, a-t-il ajouté.

Samedi, des policiers ont tué un kamikaze qui portait une veste d'explosifs et avait tenté de les attaquer alors qu'ils inspectaient le village de Tal al-Matar à al-Zab.

Dimanche, ils ont arrêté Abdoul Aziz al-Hamadi, recherché pour terrorisme, et ont détruit deux tunnels, neuf maisons de repos, 40 EEI, quinze obus de mortier et deux motos.

La campagne de fouilles a inclus 43 villages, parmi lesquels al-Rummana, al-Zaidan, al-Salihiya, al-Marzouq, al-Qureishiya, Hamad al-Sultan, al-Debb al-Sughra et al-Debb al-Kubra.

« L'opération se poursuit et donne des résultats positifs », a fait savoir al-Hamadani.

La menace que représentent les éléments restants de l'EIIS dans al-Hawijah est en diminution, « car ils sont confrontés à une importante pression de sécurité, il leur est impossible de se déplacer facilement et ils sont désormais moins nombreux et sont brisés », a-t-il conclu.

Aimez-vous cet article?

3 Di icons no

0 COMMENTAIRE (S)

* INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE
Captcha