http://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/features/2018/09/19/feature-03

Sécurité |

2018-09-19

8 Yazidis sauvés de l'EIIS après une épreuve de 4 ans

Di icons tw 35 Di icons fb 35

Une femme yazidi tient une bannière lors d’un rassemblement en solidarité avec le sort des femmes yézidis détenues par l'EIIS. [Photo publiée sur le site Web de Lalish Media Network le 12 juillet 2017]
Une femme yazidi tient une bannière lors d’un rassemblement en solidarité avec le sort des femmes yézidis détenues par l'EIIS. [Photo publiée sur le site Web de Lalish Media Network le 12 juillet 2017]

Un groupe de femmes et d'enfants yézidis enlevés en Syrie par "l'Etat islamique en Irak et en Syrie" (EIIS) ont été secourus, a annoncé mercredi le bureau irakien des enlèvements des Yazidis.

"Au cours des dix derniers jours, huit femmes et enfants au total détenus par l'EIIS ont été sauvés sur le territoire syrien", a déclaré à Diyaruna le directeur du bureau, Hussein al-Qaedi.

Les personnes enlevées ont passé quatre ans en captivité, a-t-il indiqué.


Hussein al-Qaedi, directeur du bureau irakien pour les enlèvements de Yazidis, se tient debout le 11 juin avec une fille yézidi qui a été sauvée de l'EIIS en Syrie. [Photo fournie par Hussein al-Qaedi]

Hussein al-Qaedi, directeur du bureau irakien pour les enlèvements de Yazidis, se tient debout le 11 juin avec une fille yézidi qui a été sauvée de l'EIIS en Syrie. [Photo fournie par Hussein al-Qaedi]

La dernière du groupe à être secourue mardi était Lazima Kheiru, 24 ans, du village de Hardan, dans la région de Sinjar..

Les opérations de sauvetage exigent des efforts acharnés de la part du personnel du bureau, en coopération avec les autorités de sécurité dans la région kurde, a souligné al-Qaedi.

Il n'a pas révélé de détails spécifiques sur les opérations pour des raisons de sécurité liées à la sécurité des personnes enlevées restantes.

Le bureau, basé à Dohouk et lié au gouvernement de la région kurde, a été ouvert en octobre 2014, a-t-il ajouté.

Depuis lors, il a joué un rôle clé dans la libération de milliers de Yazidis qui ont été enlevés par l'EIIS après que le groupe eut envahi Sinjar en août 2014, a-t-il déclaré.

"A ce jour, nous avons sauvé 3 330 yézidis: 338 hommes, 1 058 femmes et les enfants des deux sexes de moins de 15 ans", a précisé al-Qaedi.

Ce nombre est sur un total de 6.417 Yazidis qui ont été enlevés par l'EIIS, a-t-il dit, "la grande majorité d'entre eux étant des enfants et des femmes".

'Notre travail ne s'arrêtera pas'

"Notre travail ne s’arrêtera pas tant que nous n’aurons pas atteint l’objectif pour lequel nous avons établi notre bureau, qui est de libérer tous les Yazidis enlevés par l'EIIS et de les rendre à leurs familles", a déclaré al-Qaedi.

Un soutien national et international est toujours nécessaire pour les Yazidis, a-t-il affirmé.

"Nous voulons que tout le monde coopère davantage avec nous pour sauver nos femmes et nos enfants et le reste de nos personnes enlevées par des terroristes et pour mettre fin à leurs souffrances et aux souffrances de longue date de leurs familles", a-t-il ajouté.

"Il existe des projets et des programmes réalisés par des organisations humanitaires et des militants visant à fournir un soutien psychologique et un traitement aux Yazidis libérés de l'emprise de l'EIIS", a-t-il déclaré.

Mais les services fournis ne sont pas aussi complets qu'ils pourraient l'être, a-t-il poursuivi.

"Le terrorisme a causé des tragédies et des catastrophes sans fin à la communauté yézidi, et il est nécessaire d’exploiter toutes les capacités pour atténuer leurs effets", a-t-il déclaré.

Un grand nombre de Yazidis vivent encore dans des camps à Dohouk, y compris dans le camp de Qadya, en raison de l'ampleur des dégâts infligés par l'EIIS à Sinjar, a-t-il ajouté.

Aimez-vous cet article?

1 Di icons no

0 COMMENTAIRE (S)

* INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE
Captcha