http://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/features/2018/09/18/feature-03

Économie |

2018-09-18

Les habitants et les autorités de Mossoul restaurent les marchés de la ville

Di icons tw 35 Di icons fb 35

Plusieurs magasins du marché de Bab al-Saray de Mossoul ont pu être réhabilités grâce aux efforts conjoints des habitants de la ville et des autorités de Ninive. [Photo extraite de la page Facebook Mosul Eye]
Plusieurs magasins du marché de Bab al-Saray de Mossoul ont pu être réhabilités grâce aux efforts conjoints des habitants de la ville et des autorités de Ninive. [Photo extraite de la page Facebook Mosul Eye]

L'an dernier, les habitants de la vieille ville de Mossoul ont travaillé en étroite collaboration avec les autorités locales pour réhabiliter les boutiques et les marchés détruits, et ainsi revitaliser l'activité économique.

Depuis le lancement de cette campagne, un grand nombre de boutiques ont été restaurées sur le marché de Bab al-Saray, connu pour son architecture traditionnelle, et l'un des plus grands et des plus anciens centres de commerce de Mossoul.

D'autres boutiques et marchés sont encore en cours de réhabilitation après les dégâts infligés lors des combats pour chasser « l'État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS).


Des ouvriers reconstruisent des boutiques sur le marché de Bab al-Saray, dans la vieille ville de Mossoul. [Photo extraite de la page Facebook Mosul Eye]

Des ouvriers reconstruisent des boutiques sur le marché de Bab al-Saray, dans la vieille ville de Mossoul. [Photo extraite de la page Facebook Mosul Eye]

« Ce qui caractérisait le plus notre ville était la beauté et la splendeur de ses vieux marchés », a expliqué Ahmed Zakaria, un habitant de la vieille ville.

Mais ils ont été très largement détruits par l'EIIS, a-t-il ajouté.

« Les propriétaires de boutiques se sont chargés eux-mêmes des réparations, en coopération avec l'administration provinciale de Ninive », a-t-il poursuivi pour Diyaruna.

Et malgré la difficulté de la tâche, ce qu'ils ont accompli est extraordinaire, a-t-il ajouté, soulignant que nombre de ces boutiques ont été reconstruites et que plusieurs marchés connaissent une activité soutenue.

Le gouvernement provincial a déployé des efforts pour accélérer le rythme de la reconstruction en aidant les commerçants à reconstruire leurs boutiques, a poursuivi Zakaria.

« Avant cela, les services gouvernementaux compétents avaient déblayé les décombres des trottoirs des marchés et restauré les services de base », a-t-il encore indiqué.

« Des efforts extraordinaires »

La reconstruction des marchés « est possible grâce aux efforts personnels extraordinaires des commerçants, qui se lancent dans cette tâche avec le soutien des autorités locales », a expliqué le gouverneur de Mossoul, Zouhair al-Araji.

« Nous avions au préalable mis en place des comités chargés de faciliter la délivrance de permis de construire aux habitants pour leur permettre de reconstruire leurs boutiques dans le style architectural traditionnel », a-t-il indiqué à Diyaruna.

Les municipalités ont été chargées de retirer les décombres des marchés, de réparer les réseaux d'eau et d'électricité et de faciliter le processus de réhabilitation, a-t-il ajouté.

En plus du marché de Bab al-Saray, où tous les magasins sont sur le point d'être achevés, les travaux sont en cours pour reconstruire le marché de Bab al-Toub et les boutiques environnantes, a-t-il ajouté.

Les autres marchés de la vieille ville, notamment ceux de Bab al-Jisr al-Ateeq, de Wadi Hajar et d'al-Atmi et nombre de boutiques isolées avaient également subi des dégâts sous l'EIIS, a-t-il indiqué.

« Notre travail se poursuit et l'état des services est meilleur que ce qu'il était auparavant », a-t-il déclaré. « L'eau potable parvient désormais aux quartiers résidentiels et l'approvisionnement en électricité est correct. »

Des écoles et des centres de santé ont été réparés, et un hôpital a été ouvert à la place de l'ancien hôpital al-Joumhouri qui avait été détruit, a-t-il expliqué, tandis qu'une campagne pour reconstruire 250 maisons a bénéficié du soutien de donateurs et d'entreprises privées.

« Pour ce qui est de la mosquée al-Nouri et de son minaret al-Hadba, les Émirats arabes unis ont alloué 50,4 millions de dollars à sa reconstruction et à la restauration des maisons environnantes, en coopération avec l'UNESCO », a poursuivi al-Araji.

Rétablir les moyens de subsistance

Le gouvernement local de Ninive et les habitants de la province sont déterminés à restaurer totalement les marchés de la ville, a déclaré à Diyaruna Duraid Hikmat, conseiller auprès du gouverneur de Ninive.

« Les habitants participent à la reconstruction et contribuent à nos efforts non seulement parce qu'ils veulent rétablir leur gagne-pain, mais aussi parce qu'ils savent la valeur historique de ces marchés et souhaitent les voir prospérer à nouveau », a-t-il poursuivi.

La restauration des marchés « va sans aucun doute revitaliser le commerce, satisfaire les besoins de base des habitants et soulager la crise du chômage », a-t-il ajouté, précisant qu'ils « constituent une source de stabilité et de soutien ».

Les travaux en cours pour réhabiliter les marchés de Mossoul sont « un début encourageant et un motif d'optimisme », a estimé Barakat Shammu, membre du conseil provincial de Ninive.

« La ville de Mossoul, en particulier la vieille ville, avait été auparavant classée comme zone de catastrophe par le parlement irakien », a-t-il indiqué à Diyaruna.

« Elle tente aujourd'hui de se rétablir avec les moyens dont elle dispose, et les marchés sont reconstruits et les services publics améliorés, même s'ils n'ont pas encore atteint le niveau souhaité », a-t-il ajouté.

Mais la province de Ninive a besoin de plus de fonds fédéraux et d'un soutien supplémentaire des donateurs internationaux pour l'aider à relever les défis qu'elle rencontre pour la réhabilitation de ses infrastructures et de ses monuments emblématiques, a-t-il conclu.

Aimez-vous cet article?

0 Di icons no

0 COMMENTAIRE (S)

* INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE
Captcha