Sécurité |

2018-09-12

Les FDS lancent la phase finale de leur opération à Deir Ezzor

Di icons tw 35 Di icons fb 35

Les Forces démocratiques syriennes annoncent le lancement de la phase finale de l'opération Tempête d'al-Jazeera destinée à chasser l'EIIS de Deir Ezzor. [Photo fournie par les Forces démocratiques syriennes]
Les Forces démocratiques syriennes annoncent le lancement de la phase finale de l'opération Tempête d'al-Jazeera destinée à chasser l'EIIS de Deir Ezzor. [Photo fournie par les Forces démocratiques syriennes]

Les Forces démocratiques syriennes (FDS) ont annoncé mardi 11 septembre qu'elles avaient lancé la phase finale de l'opération Tempête d'al-Jazeera destinée à chasser « l'État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS) des provinces de Deir Ezzor et d'al-Hasakeh.

Cette nouvelle étape vise à éradiquer la présence de l'EIIS à l'est de l'Euphrate, et est menée en coordination avec des factions opposées à l'EIIS et la coalition internationale.

Cette opération « débarrassera le nord-est de la Syrie le long de l'Euphrate moyen en direction de la frontière irako-syrienne des éléments restants de l'EIIS », a indiqué la coalition mardi dans un communiqué.


Des membres des Forces démocratiques syriennes font une pause pendant leur campagne pour chasser l'EIIS de la campagne de Deir Ezzor. [Photo fournie par les Forces démocratiques syriennes]

Des membres des Forces démocratiques syriennes font une pause pendant leur campagne pour chasser l'EIIS de la campagne de Deir Ezzor. [Photo fournie par les Forces démocratiques syriennes]

L'EIIS contrôle encore certaines parties de Deir Ezzor et un petit territoire dans le sud de la Syrie, et les responsables affirment que le groupe a perdu le contrôle de plus de 98 % des territoires qu'il contrôlait autrefois, a fait savoir l'AFP.

Cette opération a débuté lundi par un assaut sur les villages de Hajin (dans la campagne d'Albou Kamal), de Sousa et d'al-Shaafa, et d'al-Kasra dans la partie rurale de Deir Ezzor, a précisé pour Diyaruna Farhad Khoja, officier des FDS.

Ce sont les principales zones dans lesquelles sont encore retranchés des éléments de l'EIIS, a-t-il expliqué, soulignant que cette opération vise également le village frontalier de Baghuz, l'un des rares points de passage en Irak que le groupe contrôle encore.

L'opération terrestre a été précédée par des frappes aériennes et des tirs d'artillerie des forces de la coalition internationale pour nettoyer le terrain avant la progression des combattants des FDS et des unités des opérations spéciales alliées, a précisé Khoja.

Ces forces comprennent le conseil militaire de Deir Ezzor, une unité composée de natifs des provinces de Deir Ezzor et d'al-Hasakeh.

Un commandant des FDS a expliqué lundi à l'AFP que ce nouvel assaut avait permis de neutraliser au moins quinze combattants de l'EIIS.

La coalition a affirmé qu'elle ne quitterait pas la Syrie une fois que l'EIIS aura perdu le contrôle de la région.

« Nous poursuivrons notre coordination avec les FDS et d'autres partenaires pour promouvoir la sécurité et la stabilité dans la région, qui seules garantiront une défaite permanente de l'EIIS », a déclaré le major général Patrick Roberson, commandant du Groupe d'action commun des opérations spéciales de la coalition.

Sauvegarder les vies civiles

« Sauvegarder les vies des civils et éviter les victimes civiles est une priorité essentielle de l'opération », a expliqué Khoja, précisant qu'à cette fin de nombreux couloirs avaient été sécurisés pour permettre aux civils de fuir vers les zones libérées.

La principale voie est un couloir adjacent à la localité d'al-Bahra.

Khoja a expliqué qu'une coordination est en cours avec les civils qui restent dans les zones contrôlées par l'EIIS pour garantir leur sortie en sécurité par groupes distincts, « pour veiller à ce qu'ils ne soient pas la cible de tirs de tireurs embusqués lorsqu'ils quitteront leurs zones ».

Un camp a été installé pour recevoir les personnes déplacées en provenance de la zone des opérations, a-t-il poursuivi.

Il a été pourvu de nourriture et d'équipements qui permettront aux FDS de répondre aux urgences médicales et d'abriter les civils pendant la durée de cette opération, a-t-il conclu.

Aimez-vous cet article?

1 Di icons no

0 COMMENTAIRE (S)

* INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE
Captcha