Sécurité |

2018-08-27

Dix militants de l'EIIS abattus par les forces irakiennes dans une grotte de Mossoul

Di icons tw 35 Di icons fb 35

Les forces d'opérations spéciales du commandement de la police de Ninive ont attaqué le 25 août une grotte utilisée par des éléments de « l'État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS) comme repaire dans le sud de Mossoul. [Photo fournie par le commandement de la police de Ninive]
Les forces d'opérations spéciales du commandement de la police de Ninive ont attaqué le 25 août une grotte utilisée par des éléments de « l'État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS) comme repaire dans le sud de Mossoul. [Photo fournie par le commandement de la police de Ninive]

Les forces irakiennes ont abattu dix éléments de « l'État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS) qui se cachaient dans une grotte au sud de Mossoul, a fait savoir le commandement de la police de Ninive lundi 27 août.

« Une équipe des opérations spéciales du 1er régiment de réponse rapide (SWAT) a lancé samedi une attaque surprise contre un repaire de l'EIIS à al-Shora, au sud de Mossoul, dans la zone d'al-Maghr », a déclaré le lieutenant-colonel Mazen al-Ahmadi, responsable des relations avec les médias de la police de Ninive.

« Cette attaque a visé une grotte naturelle de sept kilomètres de long où s'étaient retranchés des éléments de l'EIIS qui cherchaient à échapper aux forces de sécurité », a-t-il rapporté à Diyaruna.

« Les terroristes pensaient être en sécurité et que personne ne les trouverait dans ce lieu reculé », a-t-il indiqué. « Mais nos sources de renseignements ont pu les traquer, découvrir leur repaire et les prendre pour cible dans une opération de haut niveau soutenue par des avions de la coalition internationale. »

Après cette opération, les forces de sécurité ont fouillé la grotte pour s'assurer qu'il n'y restait pas d'activistes, d'armes ou d'explosifs. Ils ont ensuite bloqué les passages y conduisant, afin d'empêcher d'autres éléments de l'EIIS de s'y cacher.

Cette opération fait partie des « actions exceptionnelles » lancées par le commandement de la police pour traquer les éléments restants de l'EIIS qui tentent d'échapper aux agences de sécurité et de renseignement à Ninive, a déclaré al-Ahmadi.

« Nos actions sont toujours en cours, et nous ne nous arrêterons pas avant d'avoir éradiqué tous les éléments restants et toutes les cellules dormantes de l'EIIS », a-t-il affirmé.

Samedi, la police de Ninive a arrêté cinq éléments de l'EIIS qui se cachaient parmi les civils, après avoir pris d'assaut leurs repaires des quartiers d'al-Teseen et al-Darkazlia, dans l'est de Mossoul.

Les personnes appréhendées, pour lesquelles des mandats d'arrêt avaient été émis pour terrorisme, faisaient partie de la « hesba » (police religieuse) et des bureaux de « sécurité » de l'EIIS pendant le règne du groupe sur Mossoul.

Aimez-vous cet article?

12 Di icons no
* INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE
Captcha

Di blue bubble 2 COMMENTAIRE (S)

ابو طيبة | 2018-09-08

Puisse Dieu nous accorder la victoire contre l'ignoble EIIS et tous ceux qui les soutiennent ! Merci à nos héros dans les forces de sécurité. N'ayez aucune pitié pour eux !

Répondre
مهڤان عبید | 2018-09-04

Je vous souhaite plein de réussite.

Répondre