Sécurité |

2018-08-06

Les forces irakiennes coupent les éléments restants de l'EIIS de Samarra

Di icons tw 35 Di icons fb 35

Des soldats irakiens lors d'une opération visant à traquer des éléments de « l'État islamique en Irak et en Syrie » sur l'Île de Samarra en juin. [Photo fournie par le ministère irakien de la Défense]
Des soldats irakiens lors d'une opération visant à traquer des éléments de « l'État islamique en Irak et en Syrie » sur l'Île de Samarra en juin. [Photo fournie par le ministère irakien de la Défense]

Les opérations de recherche et de sécurisation autour de Samarra, dans la province de Salaheddine, ont « coupé les terroristes restants » de la ville, a déclaré lundi 6 août le maire de Samarra, Mahmoud Khalaf, à Diyaruna.

Les médias ont récemment fait savoir que les éléments restants de « l'État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS) tentent de se réfugier sur l'Île de Samarra après avoir été chassés du désert de l'Anbar.

Depuis la fin du mois de juillet, les forces irakiennes mènent des « actions de sécurité efficaces » quotidiennement dans plusieurs zones de Samarra, a déclaré Khalaf.

Elles « prennent pour cible des bastions terroristes dans plusieurs zones, en particulier dans le désert de l'ouest de Samarra, qui est appelé l'Île de Samarra », a-t-il rapporté.

L'armée de l'air irakienne, en coordination avec le commandement des opérations de Samarra, a lancé le 2 août des opérations de poursuite intensives contre les éléments restants de l'EIIS dans le sud de Samarra, a-t-il indiqué.

Cela a mené à l'élimination d'un groupe de quinze extrémistes portant des armes légères, après qu'ils ont été traqués et tués avec des missiles à tête chercheuse et des tirs de mitrailleuses, a-t-il déclaré, ajoutant que leurs bastions ont également été détruits.

Cette opération s'est déroulée deux jours après qu'une importante force des renseignements et de l'armée a lancé un raid contre un bastion de l'EIIS sur l'Île de Samarra, tuant cinq kamikazes et arrêtant un terroriste.

Les kamikazes prévoyaient de commettre des attentats contre des cibles civiles et des centres de sécurité, a indiqué Khalaf.

Au cours des deux dernières semaines, les forces de sécurité ont aussi fait exploser des dizaines d'engins explosifs improvisés (EEI) et ont saisi des armes et des roquettes à al-Line, al-Milh et al-Jazeera.

Ces opérations « envoient des messages forts aux forces du terrorisme et leur font comprendre que leur poursuite continuera et ne s'arrêtera jamais », a affirmé Khalaf.

« Nous pensons que nos forces sont capables de mettre fin à l'existence des terroristes partout, et les récentes opérations militaires en sont la preuve », a-t-il ajouté.

« Les frontières administratives de la ville [de Samarra] et ses entrées sont sécurisées de toutes parts », a-t-il fait savoir, et « toutes les actions militaires sont basées sur des renseignements précis, et les tentatives d'infiltrer et de perturber la sécurité échoueront donc ».

Aimez-vous cet article?

3 Di icons no
* INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE
Captcha