http://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/features/2018/07/10/feature-02

Manifestations |

2018-07-10

Syrie : protestations des tailleurs de pierre contre de nouvelles taxes à Idlib

Di icons tw 35 Di icons fb 35

Deux tailleurs de pierre brandissent une pancarte accusant Tahrir al-Sham d'être des voleurs avec leurs taxes élevées. [Photo fournie par Moussab Assaf]
Deux tailleurs de pierre brandissent une pancarte accusant Tahrir al-Sham d'être des voleurs avec leurs taxes élevées. [Photo fournie par Moussab Assaf]

Des tailleurs de pierre de la province d'Idlib, dans le nord de la Syrie, ont intensifié leurs protestations contre Tahrir al-Sham portant sur l'augmentation des taxes imposées par l'alliance extrémiste qui contrôle principalement la région, a rapporté un militant local.

Les propriétaires d'usines de taille de pierre craignent que cela mène à une baisse de la demande pour leurs produits, les forçant à diminuer les salaires pour compenser les pertes.

Les tailleurs de pierre ont renforcé leur protestation contre Tahrir al-Sham le 8 juillet, après que l'alliance eut augmenté les taxes imposées aux camions transportant de la pierre, passant de 400 $ à 1 500 $, a indiqué à Diyaruna Moussab Assaf, un militant résidant à Idlib.


Des tailleurs de pierre protestent contre la décision de Tahrir al-Sham d'augmentation les taxes. [Photo fournie par Moussab Assaf]

Des tailleurs de pierre protestent contre la décision de Tahrir al-Sham d'augmentation les taxes. [Photo fournie par Moussab Assaf]

« Les manifestants ont commencé par bloquer une route avec des pneus en feu et des pierres près de la route internationale reliant Alep à Damas et qui passe près de la ville de Maasaran, où un grand groupe a érigé des pancartes protestant contre les taxes élevées », a-t-il déclaré.

Le jour suivant, ils ont cessé le travail et la livraison de commandes pour priver Tahrir al-Sham des revenus attendus, a ajouté Assaf.

« Les chauffeurs de camions transportant de la pierre envisagent de rejoindre le mouvement de protestation », a-t-il indiqué, « car ils sont eux aussi touchés par ces nouvelles taxes, et des préparatifs sont en cours pour une manifestation plus large par les employés des usines de taille et leurs familles ».

La taille de la pierre fait vivre des centaines de familles à Hama et dans la campagne de la province d'Idlib, a rapporté Assaf.

Les roches sont importées de toutes les régions, y compris celles contrôlées par le régime, pour y être taillées, et les produits finis repartent pour être vendus partout, parfois à l'étranger, par le biais du passage de Morak, a-t-il indiqué.

Ce passage, situé à l'entrée de la province rurale d'Hama, est sous le contrôle de Tahrir al-Sham depuis longtemps, et il conduit à des zones tenues par le régime.

Les propriétaires d'usines de taille de pierre essaient d'arriver à un accord avec Tahrir al-Sham qui conviendrait aux travailleurs, « qui sont les plus touchés par cette augmentation », a indiqué Assaf.

Les taxes sur les biens de consommation, les produits agricoles et le carburant sont devenues la principale source de revenus de Tahrir al-Sham après la baisse de ses soutiens extérieurs.

Aimez-vous cet article?

0 Di icons no

0 COMMENTAIRE (S)

* INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE
Captcha