Sécurité |
2018-07-09

Les forces irakiennes ciblent les cellules de l'EIIS dans les montagnes d'Atshana


Les forces irakiennes ont découvert une cachette de « l'Etat islamique en Irak et en Syrie » dans les montagnes d'Atshana, au nord-ouest de Mossoul, qui contient des approvisionnements en nourriture et des articles personnels. [Crédit photo: Ministère irakien de la Défense]
Les forces irakiennes ont découvert une cachette de « l'Etat islamique en Irak et en Syrie » dans les montagnes d'Atshana, au nord-ouest de Mossoul, qui contient des approvisionnements en nourriture et des articles personnels. [Crédit photo: Ministère irakien de la Défense]

Vingt éléments restants de « l'Etat islamique en Irak et en Syrie » (EIIS) ont été tués dans une frappe aérienne dans la chaîne de montagnes Atshana au nord-ouest de la ville de Mossoul, a annoncé le commandement des opérations de Ninive lundi 9 juillet.

Le commandement mène depuis samedi une campagne de sécurité contre les cellules de l'EIIS dans la zone, a indiqué le directeur de presse du commandement de général de brigade Firas Bashar Sabri à Diyaruna.

La campagne est menée en coopération avec trois divisions militaires et avec l'aide aérien de l'armée irakienne et les avions de la coalition internationale, a-t-il précisé.

« Nous avons trouvé 30 tunnels et une cachette qui appartient aux gangs de l'EIIS qui contenait des approvisionnements en nourriture, des sacs de couchage et des nécessités de base », a-t-il précisé, notant qu'ils étaient tous détruits dans l'opération.

Une frappe aérienne sur l'un des tunnels dans la zone de Badoush a tué 20 éléments de l'EIIS qui étaient rassemblés dans le site, a indiqué Sabri.

« La campagne se poursuit sur la base de renseignements exacts fournis par nos sources aussi bien que les citoyens », a-t-il souligné.

« Nous poursuivons sans relâches les éléments terroristes restants où qu'ils soient cachés », a-t-il affirmé. « Nous les atteindrons et les éliminerons dans les montagnes ou les déserts et dans toute zone éloignée et accidentée ».

Les restes de l'EIIS 'veulent recevoir la couverture des médias'

La campagne de sécurité dans la chaîne de montagnes coïncide avec l'opération « vengeance pour les martyrs » actuellement en cours pour éradiquer les poches de l'EIIS dans les collines de Hamreen et les zones à l'est de la route de Diyala-Kirkouk highway.

De grandes unités militaires participent à l'opération lancée le 4 juillet.

Sabri a indiqué qu'ils ont ciblé avec succès les cachettes de l'EIIS, et tué et arrêté des dizaines d'éléments du groupe et autres suspects.

« Les éléments restants des terroristes de l'EIIS n'ont aucun pouvoir. Ils sont seulement des petits groupes à la fuite pour mener des opérations criminelles contre les innocents dans le but de réaliser une couverture médiatique et semer la panique entre la population », a-t-il signalé.

Ils utilisent les tactiques de tirer et fuir, a ajouté Sabri, « la méthode de choix des gangs lâches ».

Outre les campagnes militaires, les forces irakiennes s'attaquent aux « tentatives désespérées du groupe à intimider les gens avec leur activité terroriste et mensonges fabriqués », poursuit-il.

« Nous avons une unité des opérations psychologiques qui travaille pour réfuter les rumeurs et les effets psychologiques du terrorisme [sur la population] en envoyant des messages de réassurance et et de soutien à la population », a-t-il indiqué.

Aimez-vous cet article?

0 Di icons no
* INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE
Captcha