http://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/features/2018/07/05/feature-04

Sécurité |

2018-07-05

L'Irak lance une opération majeure anti-EIIS après des meurtres

Di icons tw 35 Di icons fb 35

Des commandants militaires irakiens discutent le 4 juillet des progrès de l'opération « Vengeance pour les martyrs » qui vise à éradiquer les cellules de l'EIIS dans le centre du pays. [Photo fournie par le bureau de presse du Commandement des opérations de Diyala]
Des commandants militaires irakiens discutent le 4 juillet des progrès de l'opération « Vengeance pour les martyrs » qui vise à éradiquer les cellules de l'EIIS dans le centre du pays. [Photo fournie par le bureau de presse du Commandement des opérations de Diyala]

Les forces irakiennes ont lancé une vaste opération contre les éléments restants de « l'État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS) mercredi 4 juillet suite à la colère du public à propos du meurtre par les extrémistes d'un groupe de civils enlevés.

Surnommée « Vengeance pour les martyrs », l'opération verra l'armée, les forces spéciales, la police et des combattants peshmergas traquer les cellules de l'EIIS dans le centre du pays, a annoncé le commandement des opérations interarmées en Irak dans un communiqué.

Elle intervient après que les corps de huit captifs de l'EIIS ont été retrouvés le mois dernier le long d'une route au nord de Bagdad. Six des personnes enlevées sont apparues dans une vidéo dans laquelle l'EIIS a menacé de les exécuter à moins que Bagdad ne libère des prisonnières.


Un policier irakien tient un vêtement utilisé par les éléments de « l'État islamique en Irak et en Syrie » et qui a été trouvé dans un repaire d'al-Debs, dans la province de Kirkouk. [Photo fournie par les forces de la police fédérale]

Un policier irakien tient un vêtement utilisé par les éléments de « l'État islamique en Irak et en Syrie » et qui a été trouvé dans un repaire d'al-Debs, dans la province de Kirkouk. [Photo fournie par les forces de la police fédérale]

La déclaration du commandement indique que l'armée, la police fédérale, les forces spéciales, les combattants peshmergas et les forces paramilitaires ont lancé « une vaste opération pour nettoyer la région à l'est de la route Diyala-Kirkouk ».

L'opération a été soutenue par l'armée de l'air irakienne et la coalition internationale.

Elle vise à détruire « toutes les bases secrètes de l'EIIS ainsi que les cellules dormantes et actives », a déclaré jeudi à Diyaruna le directeur de presse de la Division d'intervention rapide du ministère de l'Intérieur, le lieutenant-colonel Abdoul Amir al-Mohammedawi.

« Un énorme succès »

« L'opération couvre des villages et des collines entre la ville de Tuz Khurmatu dans l'est de Salaheddine et le nord de Diyala jusqu'aux zones au sud et à l'ouest de Kirkouk », a-t-il dit.

La Division d'intervention rapide est chargée de déminer les zones reculées entre les provinces de Salaheddine et de Kirkouk, d'une superficie totale de 30 km², a-t-il ajouté.

Le premier jour de la campagne a été « un énorme succès », a déclaré Mohammedawi, notant que les forces d'intervention rapide ont « porté des coups puissants aux éléments restants de l'EIIS ».

« Nous avons détruit 13 maisons de repos et bases appartenant aux terroristes, dont certaines étaient anciennes et d'autres de construction récente », a-t-il précisé.

Treize ceintures d'explosifs, 25 engins explosifs improvisés (EEI), 18 fusils et lanceurs et sept motos ont été saisis et détruits, a-t-il ajouté.

« Nous avons fouillé une dizaine de villages isolés pendant l'opération, dont Balkana, Balka, Agha Mashit et Shirawa », a indiqué Mohammed, ajoutant que « les identités de tous les habitants ont été contrôlées et aucun n'était recherché par les forces de sécurité ».

Les forces de sécurité continueront leur campagne de combat jusqu'à ce que toutes les poches de l'EIIS soient éliminées, a-t-il affirmé.

Aimez-vous cet article?

10 Di icons no

1 COMMENTAIRE (S)

* INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE
Captcha
منتظر جوده الشويلي | 2018-08-10

Je veux rejoindre l'armée. Est-ce qu'il y a une opportunité de travail?

Répondre