http://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/features/2018/07/05/feature-01

Terrorisme |

2018-07-05

Des documents de l'EIIS donnent une meilleure vue sur le groupe

Di icons tw 35 Di icons fb 35

Un membre des services de renseignement irakiens montre les documents retrouvés dans un repaire de « l'État islamique en Irak et en Syrie » à Mossoul. [Photo fournie par la Direction des renseignements militaires]
Un membre des services de renseignement irakiens montre les documents retrouvés dans un repaire de « l'État islamique en Irak et en Syrie » à Mossoul. [Photo fournie par la Direction des renseignements militaires]

Les forces irakiennes ont découvert des documents appartenant à « l'État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS) qui constituent une importante source d'informations sur le groupe.

Ces documents, dont les derniers ont été découverts le 5 juin dans une cache d'armes dans le district d'al-Siniya dans la province de Salaheddine, ont permis aux responsables des renseignements d'arrêter plusieurs membres de l'EIIS, de les dépouiller de leurs armes et de faire échouer leurs plans.

Ces documents proviennent du « Diwan al-Qadaa » (l'administration judiciaire) de l'EIIS, a précisé le ministère de l'Intérieur.

Durant la guerre contre l'EIIS, les forces irakiennes ont mis la main sur des milliers de documents appartenant au groupe, qui ont permis de faire la lumière sur sa structure et ses activités.

Il existe deux types principaux de documents, a expliqué Fadel Abou Raghif, spécialiste en matière de sécurité.

Le premier regroupe les « documents administratifs ou organisationnels portant sur l'infrastructure et la formation du groupe », a-t-il précisé à Diyaruna.

On y trouve des informations sur « al-Kafala », le système de rémunération du groupe, des listes de noms de combattants et leur grade et leurs ordres de positionnement et de déplacement, leurs conditions de vie et leurs congés, a-t-il expliqué.

Ces documents « donnent une image claire des relations que les membres du groupe entretiennent les uns avec les autres, et montrent comment sont assignés les rôles et l'étendue de leurs responsabilités », a poursuivi Abou Raghif.

« Ils ont permis de démanteler plusieurs réseaux dangereux et de mettre à jour des repaires, des caches d'armes, des engins explosifs et des ateliers de fabrication de bombes dans des endroits éloignés », a-t-il expliqué.

Les services de renseignement irakiens étudient actuellement plus de 30 000 documents saisis de cette nature, a-t-il ajouté.

Informations sensibles

Les documents du second type sont « très sensibles et très importants et ne sont que très rarement abandonnés par l'EIIS », a poursuivi Abou Raghif.

Le groupe brûle ou élimine généralement ces documents de manière à empêcher que les forces de sécurité ne mettent la main dessus, a-t-il précisé.

« Ils ont trait au haut commandement de l'EIIS et à ses activités, leurs sources de financement et leurs collaborateurs, ainsi que leurs plans d'attaque et d'autres informations secrètes », a-t-il expliqué.

« Malgré l'extrême prudence dont ils font preuve dans l'échange de ces documents, plusieurs centaines d'entre eux ont pu être saisis par les services de renseignement irakiens lors d'opérations de haut niveau », a-t-il poursuivi.

L'unité de renseignement Al-Suqour est désormais en possession d'une base de données détaillée sur le groupe et ses capacités restantes en termes de combattants et d'armes, a-t-il ajouté.

Comprendre l'EIIS

« Chaque document saisi est de grande valeur et nous permet de mieux comprendre ce réseau complexe que l'on appelle l'EIIS », a déclaré Issam al-Fili, professeur de sciences politiques à l'université al-Mustansiriya.

« Les informations sont un facteur central dans cette guerre, car connaître notre ennemi de l'intérieur et savoir ce qu'il pense et comment il planifie ses opérations mène à la victoire », a-t-il déclaré à Diyaruna.

« Quant à l'EIIS, nous avons toujours besoin d'en savoir plus sur lui, car il s'agit d'un groupe complexe qui est capable de croître et de s'étendre tant qu'il ne sera pas totalement éradiqué », a-t-il ajouté.

Les forces irakiennes ont réussi à mettre la main sur de nombreux documents après que l'EIIS a quitté Mossoul, a indiqué Hassan Shabib, membre de la commission de sécurité du conseil provincial de Ninive.

Ces documents ont considérablement aidé l'effort national de renseignement dans la traque et l'arrestation des éléments de l'EIIS qui tentaient de se fondre dans la population dans plusieurs quartiers de Mossoul, a-t-il expliqué à Diyaruna.

Ils ont également aidé les forces de sécurité à « mettre à jour des entrepôts de stockage d'armes qui avaient été cachés de manière très professionnelle en différents endroits », a-t-il conclu.

Aimez-vous cet article?

23 Di icons no

2 COMMENTAIRE (S)

* INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE
Captcha
البيرماني | 2018-07-20

L'EIIS est le résultat d'une idéologie qui fonde ses piliers sur la mauvaise compréhension des versets coraniques et des hadiths qui ont été dit sur les infidèles ; ils les ont plutôt appliqués aux musulmans.

Répondre
خالد | 2018-07-09

Bien

Répondre