Économie |
2018-05-16

Les prêts des banques irakiennes aident à la reconstruction de Mossoul


La Banque industrielle irakienne a rouvert sa succursale de Mossoul le 18 avril, après plus de trois années de fermeture sous le règne de « l'État islamique en Irak et en Syrie », et proposera des prêts aux industriels de la province. [Photo fournie par la Banque industrielle irakienne à Ninive]
La Banque industrielle irakienne a rouvert sa succursale de Mossoul le 18 avril, après plus de trois années de fermeture sous le règne de « l'État islamique en Irak et en Syrie », et proposera des prêts aux industriels de la province. [Photo fournie par la Banque industrielle irakienne à Ninive]

Le gouvernement irakien a commencé à proposer des prêts financiers aux industriels et aux propriétaires d'usines à Mossoul pour relancer l'activité de reconstruction.

La Banque industrielle irakienne a rouvert sa succursale de Mossoul le 18 avril, fermée pendant plus de trois ans sous le règne de « l'État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS), et proposera des prêts aux industriels de la province.

« La décision prise par le gouvernement irakien d'ouvrir la banque à Mossoul témoigne de sa volonté d'insuffler une nouvelle vie dans les différents secteurs économiques de la province de Ninive », a déclaré à Diyaruna le gouverneur de la province, Nawfal al-Akoub.

L'ouverture de la Banque industrielle irakienne est une étape dans l'aide apportée au secteur bancaire de la province, a-t-il précisé, soulignant qu'elle avait été précédée par l'ouverture d'autres banques dans la ville, dont la plus récente, la banque al-Aqari (banque immobilière).

Soutenir le secteur privé

La Banque industrielle irakienne accordera des prêts et apportera un soutien financier aux petites et moyennes entreprises (PME) du secteur privé en réponse aux demandes individuelles, a expliqué à Diyaruna Aysar Jabbar, spécialiste financier auprès de la Banque centrale irakienne (BCI).

Ces prêts s'échelonneront de 5 à 50 millions de dinars irakiens (4 000 à 40 000 USD) par projet, en fonction du type de projet, à des taux d'intérêt relativement bas, et devront être remboursés dans un délai de six ans, a-t-il précisé.

La Banque industrielle irakienne dispose de fonds suffisants pour couvrir les demandes de prêts qu'elle recevra, a-t-il souligné, car elle avait préalablement réservé une partie des 5 trillions de dinars (4 milliards USD) alloués par l'État à cette fin.

Le gouvernement fédéral a alloué des fonds à toutes les banques irakiennes pour stimuler l'activité économique dans le pays.

« Il a été demandé au personnel de la banque à Mossoul de réduire autant que possible les obstacles bureaucratiques pour faciliter les procédures pour les emprunteurs », a-t-il poursuivi, tout en veillant à la conformité avec les contrôles et les contraintes légaux.

La plus grande part de ces prêts devrait concerner des projets industriels dans l'est de Mossoul, où les infrastructures sont en bien meilleur état que dans la partie ouest.

Stimuler l'activité industrielle

L'émission de ces prêts stimulera le secteur industriel à Mossoul et fera progresser les activités de reconstruction, a poursuivi Jabbar.

L'est de Mossoul entame déjà une croissance remarquable de son activité économique et commerciale, a-t-il poursuivi, avec la réouverture de nombreux magasins et de petits projets industriels.

Outre cette activité, des organisations et des sociétés internationales ont lancé plusieurs grands projets dans la ville, qui aideront à revitaliser le secteur industriel de la province.

Ce soutien économique ne doit pas se limiter à Mossoul, mais doit s'étendre à tous les autres districts administratifs de la province de Ninive, a déclaré à Diyaruna le directeur des municipalités de Ninive, Abdoul Qadir al-Dakhil.

Il est ainsi prévu d'ouvrir de nouvelles succursales de banques gouvernementales dans le district de Sinjar pour y venir en aide à l'activité économique, a-t-il précisé.

Dans un communiqué, le président de la chambre de commerce de Ninive Mohammed Ali s'est félicité de l'ouverture de la succursale de la Banque industrielle irakienne à Mossoul.

Il a par ailleurs appelé le gouvernement fédéral à exempter les industriels du paiement des intérêts financiers accumulés sous le règne de l'EIIS, et de venir en appui aux industries locales en facilitant les mouvements de marchandises entre les provinces.

Aimez-vous cet article?

4 Di icons no
* INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE
Captcha